[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1998 (n° 1105 à 1145) > 1112 (26 févr.-4 mars 1998) > [Un Nouveau procès contre Le Monde libertaire]

Un Nouveau procès contre Le Monde libertaire

Le jeudi 26 février 1998.

Après Le Pen et Debré (suivi de Chevènement), c’est au tour du député-maire socialiste de Noisy-le-Grand, Pajon, de poursuivre le Monde libertaire en justice pour une sombre histoire de murs pas nettoyés. Notre journal est donc appelé à comparaître une nouvelle fois devant les tribunaux le 6 avril prochain. Eh oui, ce n’est pas le chômage, l’avenir de la jeunesse ou la vente de la population a l’AMI qui préoccupe le bougre mais son image. Rappel des faits...



Il y a un an environ le maire socialiste de Noisy-le-Grand portait plainte contre une des affiches du groupe Sacco-Vanzetti qui attaquait ses amis intégristes. Il ne supportait pas d’avoir son portrait sous le slogan : « génération Mitterrand, une chapelle pour les enfants de Pétain ». Des militants d’Initiative Républicaine surpris en train de la coller seront poursuivis jusqu’au tribunal de Bobigny et menacés sur leurs lieux de travail. Pajon pensant avoir à faire à un complot maçonnique, cette affiche sera recollée pour la première messe.

L’homme public au fou rire communicatif comme aime le décrire la presse locale tombe le masque et se montre un teigneux qui pète les plombs. Au Conseil municipal du 29 janvier 1998, dans les questions générales il en appelle au soutien du conseil.. Nous pouvons relever la logique Ubuesque du personnage. Pour l’autorisation du permis de construire il décide seul, mais pour attaquer la liberté d’expression il lui faut sa cour. Il accepte la chapelle soit disant pour ne pas infliger un procès aux contribuables mais pour poursuivre les anarchistes il préfère garder son argent au fond de sa poche et taper dans l’argent public. L’ambiance du conseil municipal, c’est l’ambiance d’avant les échéances électorales où l’odeur de la gamelle prédomine tout. Pour un peu de beurre dans les épinards des représentants de la gauche plurielle se transforment en bouffons pitoyables. En effet MDC, PC, Verts et IR, membres à part entière du collectif contre l’église, ont été informés de la sortie de l’affiche mise en cause. Découvrant la maquette de l’affiche tous hormis la LCR gênée de notre autonomie se tapèrent sur le ventre en pensant à la gueule du Pajon.

Trou de mémoire au moment du vote, seul l’élu IR votera contre, deux Verts (pour deux refus de vote), tous les PC pour (hormis un refus de vote), la palme du faux derche revenant à Épinard (MDC) qui après s’être autoproclamé fondateur du collectif affirma n’avoir jamais été informé de cette horrible campagne mon bon maire sinon... [?] du côté de l’opposition un RPR votera contre et les élus FN s’abstiendront. Bref, un vote qui donne des fourmis dans les poings.

Pajon et Papon ont un avocat...

Le compte rendu du Conseil municipal affiché sur les murs de la ville passera sous silence la déclaration de C. Gaudray (IR) qui apportait de bonnes informations. pour les noiséens antifascistes. Voici un extrait ; « ...pouvez-vous nous dire si vous allez, pour cette très importante et très médiatique affaire, donner l’autorisation d’ester au très médiatique Maître Jean-Marc Varaut, avocat de la ville et défenseur de Maurice Papon, ce qui serait cocasse étant donné le contenu de l’affiche qui mentionnait les “enfants de Pétain”. Rappelons-nous que quatre jours seulement après votre élection, vous faisiez appel à Maître Varaut et que le 14 octobre dernier, la ville lui payait encore des honoraires. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Maître Varaut est le défenseur de Maurice Papon, il est proche des monarchistes et de l’extrême droite intégriste, et a pour clients Jacques Médecin et Claire Fontana, responsable de l’association anti-IVG “La Trêve de Dieu”. Membre d’honneur de l’Alliance pour les Droits de la Vie, Maître Varaut ne cache pas ses sympathies. Mais peut-être sera-t-il trop occupé à défendre Papon pour défendre Pajon et confiera-t-il le dossier à un de ses associés, par exemple son fils, responsable du Mouvement pour la France à Paris. »

Décidément, cette mouvance de la droite extrême est omniprésente à Noisy et tout est fait pour l’y ancrer plus profondément.

Paquet cadeau : Le Monde libertaire

Le Conseil municipal offrant les fonds publics à Pajon, celui-ci puise dedans et rajoute à l’histoire de l’affiche l’organe de la Fédération anarchiste. Ce qui perturbe le sommeil de Pajon ce n’est pas soit disant que nous ayons révélé son triste rôle mais qu’il soit signalé dans l’article que pour disparaître de la ville les croix celtiques devaient être recouvertes par le collectif. Si tu n’aimes pas que tes magouilles soient connues tu vas être servi mon coco. La prose raciste ayant à nouveau envahi les murs depuis deux-trois mois le collectif reparle d’un grand nettoyage. Nous le ferons, que cela gène les amis du maire ou non. À bon entendeur salut.

A.B.


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Cgécaf | Cartoliste | Placard