[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2003 (n° 1301 à 1341) > 1302 (9-15 janv. 2003) > [Les Libertaires contre les racistes]

USA-MEXIQUE

Les Libertaires contre les racistes

Le jeudi 9 janvier 2003.

Le mouvement fasciste aux États-Unis s’organise de façon dangereuse tout au long de la frontière avec le Mexique. C’est ainsi que les groupes de racistes qui se consacrent à chasser les sans-papiers et à les livrer aux services de l’immigration sont toujours plus nombreux. Il y a des témoignages qui disent que l’on a torturé brutalement des immigrés avant de les livrer ; on parle aussi de tirs d’armes à feu causant quelquefois des morts.

Les principaux groupes anti-immigrants qui opèrent à la frontière sont l’American Border Patrol en Arizona, Ranch Rescue en Arizona, Nouveau Mexique au Texas, California et la récente Citizen Border Patrol Militia qui opèrent en Arizona dans les villes de Tombstone et de Douglas, à la frontière avec Agua Prieta Sonora. Ces groupes d’anti-immigrés et de rancheros racistes reçoivent un fort appui d’autres organisations similaires comme la Coalition californienne pour la réforme de l’immigration, et les religieuses World Church of the Creator (Église mondiale du créateur) et Identité chrétienne, qui font un mélange contradictoire (sic, ndt) de christianisme et de racisme. Quelques-uns de leurs jeunes partisans sont des boneheads qui proclament « RaHoWa » (Racial HolyWar : guerre raciale sacrée), une jihad blanche suprématiste.

Malheureusement, ces organisations fascistes chaque fois mieux organisées dans leur mode d’action, de communication, d’entraînement et leur fanatisme, sont amenées à commettre des actions dommageables contre les minorités. Dans ces temps de difficultés économiques, la discrimination contre les immigrants sans papiers augmente, et ces groupes fascistes les accusent d’être fautifs de tous les problèmes existants.

À la frontière avec le Mexique, les rancheros de l’Arizona chassent les « illégaux » (aucun être humain est illégal) avec des violations claires des droits humains et vont jusqu’à assassiner. Nous exigeons qu’il soit mis un terme à ces traitements envers les Mexicains ou envers toute autre personne d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud qui tente de passer la frontière sans papiers. C’est pour cela que le réseau Solidarité sans frontières, qui regroupe des collectifs et individus libertaires du nord-ouest du Mexique et du sud-ouest des États-Unis a été créé. C’est pourquoi notre collectif de Hermosillos (Mexique) va le rejoindre.

Aucune agression ne doit rester sans réponse, les choses que nous pouvons faire sont diverses : informer notre communauté sur ces actes de racisme et de violence, des conférences dans les quartiers et les écoles, journaux muraux, tracts, fanzines, programmes de radio, cémonstrations à l’extérieur de l’ambassade des État-Unis, et tout ce que nous pourrons faire pour résister et combattre le fascisme. Il faut se souvenir que le problème commence à l’intérieur et que le système politique économique oblige les plus humbles des nôtres à aller chercher de meilleures situations ailleurs en pensant qu’ils auront mieux, alors que la répartition des biens est partout mal faite. Nous combattons le capitalisme sauvage qui accule les gens à la misère, et nous combattons le racisme qui nous divise.


Source : Anarqiat
Traduction : relations internationales de la FA





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones