[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2004 (n° 1342 à 1380) > 1342 (15-21 janv. 2004) > [Solidarité avec les anarchistes sardes !]

Solidarité avec les anarchistes sardes !

Le jeudi 15 janvier 2004.

Actuellement, en Italie, est en cours une très puissante campagne médiatique et policière contre le mouvement social, et plus particulièrement contre les anarchistes. Sont particulièrement visés les anarchistes de Sardaigne. Être Sarde, que ce soit en tant qu’anarchiste ou que ce soit en tant qu’opposant en général, est considéré comme une circonstance aggravante. Même le ministre de l’Intérieur actuel (Pisanu, Sarde lui-même d’ailleurs), lorsqu’il parle de lutter contre le terrorisme, parle beaucoup de la Sardaigne ; et il lui arrive de citer la manifestation qui a eu lieu à Cagliari (capitale de la Sardaigne), le 22 octobre 2003, suite à laquelle un compagnon et une compagne sardes, tous deux anarchistes, sont poursuivis en justice.

La raison : « Résistance avec violence contre des agents de la force publique ». La suite de leur procès se tiendra à nouveau le 13 janvier. Il ne se conclura sûrement pas en une seule séance, et il est probablement destiné à durer des mois.

En effet, l’enquête fait le lien avec une autre arrestation (Massimo Léonardi, anarchiste sarde également), suite à une manifestation qui s’est déroulée à Rome le 4 octobre 2003. Massimo avait été mis en état d’arrestation après deux mois, avec l’accusation d’avoir expulsé par la force un policier infiltré dans la manifestation internationale contre le sommet européen à Rome le 4 octobre 2003.

Et, pour cet accusation, il a déjà purgé plus de deux mois de prison préventive.

Depuis, un autre camarade, Marco, a été arrêté le 3 décembre.

Pas un seul jour ne se passe sans la nouvelle d’une arrestation, d’une perquisition ou d’une charge policière, et cette répression touche tout le monde : des étudiants, des travailleurs en grève, ou encore des personnes qui animent des forums sociaux.

Un contrôle policier minutieux et étouffant s’effectue sur les camarades anarchistes sardes. La presse (La Stampa et Repubblica) sonne l’alarme du terrorisme de manière régulière et les vise beaucoup.

La situation italienne (répression et militarisation) est bien entendu à mettre en rapport avec ce qui se passe en Sardaigne. Les choses sont en train de s’aggraver. À tel point qu’il faut penser à une mobilisation et à un soutien international pour ce qui se passe ici.

Manolo, groupe Déjacques, Lyon


Pour soutenir moralement et financièrement Massimo et Marco, prisonniers anarchistes sardes : Massimo Leonardi, carcere di Rebibbia, via Majetti 70, 00156 Roma ; Marco Ferruzzi, carcere di Regina Coeli, via della Lungara 29, 00165 Roma





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones