[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Crosse en l’air l

Le jeudi 24 juin 2004.

Un groupe est né sous le signe de l’antimilitarisme. Voici son bulletin de naissance.



Opération Pacha… Voici le nom de l’opération de propagande militariste initiée par le député Besselat. Cela se passe au Havre, en juin 2004, dans une ville qui tente de retrouver une fierté maritime depuis la casse de la construction navale. L’opération Pacha, c’est ni plus ni moins la venue d’une centrale nucléaire de 300 mégawatts à quelques centaines de mètres du centre-ville et à proximité d’un stockage de 5 millions de tonnes d’hydrocarbures classé Seveso. Le porte-avions Charles-de-Gaulle restera quatre jours et quatre nuits dans un périmètre explosif, à l’entrée d’un port commercial où transitent chaque jour des milliers de tonnes de matières dangereuses.

On se souvient avec inquiétude que ce navire de guerre n’est pas d’une fiabilité à toute épreuve (conception défectueuse, perte d’une hélice, émanations radioactives, etc.) !

Son coût est à la hauteur de toutes ses avaries : 3,03 milliards d’euros. Une jolie somme qui aurait pu combler le « trou » de la Sécu ! L’escale havraise coûtera, elle, 380 000 euros dont 136 000 sont à la charge de la ville du Havre. Voilà de l’argent dont l’utilisation sociale est évidente… Habitués des courses de baignoires sur le bassin du Commerce, les Havrais sont amateurs de farces. L’affaire est entendue. Mais la venue du Charles-de-Gaulle est une blague sinistre. Au moment où l’armée coloniale française brille en Françafrique, après le Rwanda, la Bosnie, etc., l’homme des casernes fait dans la communication pour attirer les budgets qui permettront de financer marchands de canons et autres trafiquants d’armes.

Suite aux récents exploits des Gl’s en Irak, suite aux coups d’éclat des forces de sécurité russes en Tchétchénie, l’internationale des tortionnaires et des massacreurs a besoin de se relooker. Mais l’opération séduction des bidasses tricolores ne prendra pas.

Pour nous, anarchistes, qu’elles soient populaires, coloniales, religieuses, privées, de métier, de conscription et même de libération, les armées ne sont que des entreprises criminelles. Partout, depuis toujours, l’armée a été le bourreau des peuples !

à bas toutes les armées !

Groupe Zéro-de-conduite, FA Le Havre





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones