[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1085 (22-28 mai 1997) > [Les Copains et les coquins sont partout]

Les Copains et les coquins sont partout

Le jeudi 22 mai 1997.

Un qui n’arrête pas de se plaindre (personne ne m’aime alors que je me dévoue pour le bien commun) c’est le gars Juppé et on se demande bien pourquoi ! Si l’on en croit le Canard enchaîné du 7 mai 1997, et pour quelle raison d’ailleurs ne le croirait-on pas, ce sympathique volatile toujours bien informé ? le moins qu’on puisse dire c’est que Juppé n’a pas à crier misère, loin de là ! En 1994, il a vendu pour plus de 3,7 millions de francs d’actions et obligations et a touché près de 200 000 F de revenu sur ses valeurs nobiliaires comme ils disent. C’est que ça rapporte d’être député, conseiller régional, maire adjoint, ministre, permanent du RPR, etc., on peut mettre de l’argent à gauche… Et dire qu’il veut nous faire croire que ça ne lui rapporte que des ennuis, des ennuis comme ça, on veut bien les partager avec lui pour le soulager un peu ce pauvre homme ! On comprend mieux aussi pourquoi il n’est pas contre le cumul des mandats ! Quand on songe que ce sinistre personnage nous appelle à la rigueur et aux sacrifices, alors qu’il est plein aux as, faut vraiment être gonflé et en avoir dans le gilet ! Quand on pense aussi, venant de lui ou des autres, à tous les bobards qu’ils nous sortent sur le dévouement et l’abnégation des élus qui sacrifient toute leur vie pour la chose publique, et quand on voit tout ce que lui ou les autres se mettent dans la poche, on se dit qu’on a sacrément bien raison de ne pas aller voter : rien qu’en tenant un bulletin à leur nom, on se salit les mains !

ANPE

À défaut de pouvoir soigner cette vérole qu’est le chômage, le gouvernement n’en finit pas de tripoter le thermomètre. Le patron de l’ANPE, dans une circulaire de décembre 1996, envoyée aux 800 responsables d’agences locales, déplore « la diminution du nombre de radiations administratives prononcées par l’Agence depuis 1993 » et exige que « cette situation [soit] corrigée rapidement ». Quand on sait qu’en plus doit être appliquée la réforme obligeant les chômeurs à d’abord s’inscrire à l’ASSEDIC, alors qu’un jeune entrant sur le marché du travail n’y a pas droit, et qu’ainsi le rythme des radiations va augmenter, il ne faudra pas s’étonner si les chiffres du chômage s’améliorent alors qu’autour de soi grossit la cohorte des chômeurs. En préambule à cette note sont rappelés quelques points d’histoire, à savoir que le nettoyage statistique avait été impulsé par son prédécesseur en 1992, sous la houlette des socialos. Merci la gauche ! Et certains voudraient qu’on vote pour elle !

Plan Juppé (suite)

Afin de faire faire des économies à la sécu (entendre restriction des soins, fermeture d’hôpitaux ou de services, compression du personnel, etc.) le gouvernement, dans le cadre du plan Juppé, a mis en place les responsables des vingt-quatre agences régionales de l’hospitalisation, des super-préfets sanitaires chargé de sabrer sans états d’âme dans les budgets et les effectifs ! En ce qui les concerne, ce sera plutôt ceinture dorée car ces messieurs, outre la Safrane de fonction avec chauffeur toucheront pour le moins bien loti 460 000 F annuels (quasiment 40 000 F par mois) et pour le plus veinard 1 130 000 F soit près de 100 000 F mensuels, la moyenne se situant aux alentours de 622 000 F par an soit 50 000 F par mois. Des économies on vous dit, le travailleur se soigne trop, on vit au-dessus de nos moyens… En tout cas, certains se soignent bien et ont les moyens !

Eric
groupe de Rouen


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard