[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Fric-frac à France Soir ?

Le jeudi 29 mai 1997.

Il y a déjà pas mal de temps, non loin des Halles de Paris, les nuits étaient chargées d’encre. Entendez par là que le quartier de la Presse était plus hégémonique que celui du sentier. France Soir, Le Figaro, Le Monde, L’Humanité et d’autres journaux étaient confectionnés de A à Z entre la Seine et les grands boulevards. Depuis les rotatives ont été exilées en grande banlieue et l’informatique a balayé le plomb ancestral !

Ces quelques lignes ne sont pas destinées à ressasser une fois de plus la mélancolie du temps de la typographie mais d’annoncer le dernier avatar de l’ancien immeuble de France Soir situé rue Réaumur à Paris. C’était en 1989 et le groupe Hersant avait décidé que le « vaisseau amiral » de la presse parisienne devait quitter les lieux légendaires et haussmaniens pour la rue de Bercy, à deux pas de la Seine et du P.O.P.B.

Le vente de l’immeuble qui déjà à l’époque avait fait couler beaucoup d’encre (Où vont les sous ?…) repose problème. « Les comptes troubles de France Soir » titrait le quotidien de la rue Béranger. En effet, vendredi dernier, la juge Eva Joly a entendu Yves de Chaisemartin sur la vente de l’immeuble de la rue Réaumur. Soupçonné d’avoir versé 90 millions de francs à un « intermédiaire » suisse, le P.D.G. de la société éditrice de France Soir était donc sur la sellete en ses bureaux de la Sirlo, rue du Louvre.

Ignorant de ces aléas politico-financiers les ouvriers du Livre avaient choisi ce jour pour exprimer leur mécontement au sujet de promesses non tenues par « Chaise » [1]. Eva Joly lui a accordé un petit quart d’heure pour rencontrer les délégués un peu décontenancés de voir leur P.D.G. déstabilisé et somme toute content d’une telle « brisure ». Le positionnement technique des ouvriers du livre en parallèle avec les journalistes il allait y mettre bon ordre, le réajustement pour les assédiciens aussi. Bref l’assemblée générale dans la salle de rédaction du Figaro avait porté ses fruits ? En cette veille d’élections où l’on promet tous azimuts de raser gratis, il vaut mieux rester méfiants. L’avenir de France Soir est déjà vacillant, quant à « Chaise »…

Sitting Bull


[1Surtout que la veille, le CE de France Soir n’avait pas été très précis… À suivre.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones