[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1088 (12-18 juin 1997) > [Pari gagné pour le concert de soutien à « la Plume Noire »]

Lyon

Pari gagné pour le concert de soutien à « la Plume Noire »

Le jeudi 12 juin 1997.

Dans la nuit du 15 au 16 février dernier, la Plume Noire, librairie de l’Union régionale Rhône-Alpes de la Fédération anarchiste, a été incendiée par les fascistes. Les lecteurs du Monde libertaire ont été largement tenus au courant des diverses actions de soutien déjà menées : rassemblement, meeting, manif, souscription… Ce concert était la dernière étape de cet important mouvement de protestation contre la violence de l’autodafé fasciste. Cette soirée représentait un véritable enjeu pour nous. Hormis le fait d’avoir pour objectif de nous donner les moyens financiers de reconstruire la Plume Noire, il fallait prouver que le très large soutien qui s’était exprimé à notre égard, lors de l’incendie, n’était pas un épiphénomène mais bien le reflet de notre implantation et de notre capacité d’intervention sur Lyon et plus largement sur la région. Pari risqué car nous avions décidé, pour ce concert, d’investir la Bourse du travail de Lyon, symbole du mouvement ouvrier lyonnais, et sa vaste salle des fêtes.

C’est finalement près d’un millier de personnes qui sont venues prouver que le soutien envers la Plume savait résister à l’usure des mois et n’était point une réaction émotionnelle. Soirée réussie enfin grâce au gros travail de promotion réalisé mais surtout par l’engagement et la qualité des artistes ayant répondu à notre appel de solidarité.

Quel spectacle !

Serge Utgé-Royo, de par sa voix chaude, de par ses textes engagés, de par sa gouaille rebelle, a été pour nombre de spectateurs présents la révélation de cette soirée. Cet homme a le don de vous mettre du soleil (que l’on imagine espagnol) dans le cœur, et de vous faire revivre la révolution espagnole comme l’ont vécu ses parents… « un anarchiste catalan, une socialo de Castille… » Terminant sa prestation avec Christine, sa complice de scène, de nous laisser assommés par la puissance de leurs voix battant le rappel du combat libertaire.

Encore sous le charme, voilà qu’est annoncé Paco Ibanez… et son compère Xavier Ribalta d’arriver sur scène. Un orfèvre du verbe et de la musique à n’en pas douter. Et ici, à Lyon, de se faire connaître et reconnaître par un public charmé. Après quelques chansons, Xavier Ribalta fera monter sur scène son vieux complice Paco Ibanez. Chants à deux, puis prestation solitaire de Paco. Et de voir défiler du Federico Garcia Lorca et d’autres poètes catalans, anarchistes… Et de boire les paroles « étrangères » d’un si familier compagnon de nos soirées libertaires.

La première partie aurait dû s’arrêter là si Paco ne nous avait fait la surprise d’inviter sur scène Anna Prucnal. Celle-ci, à l’énergie débordante, de nous chanter alors deux chansons, en passant, mine de rien. Et d’enthousiasmer d’autant plus la salle que sa prestation « électrique » fut brève. Agréable surprise que cette diversité toute hispanique faisant un tour jusqu’en Pologne.

Après l’entracte, c’est Amel, danseuse orientale, qui captiva la salle au gré de musiques que l’on sentait traditionnelles et modernes. Nous étions au pays des Mille et une nuits ! Beau morceau de bravoure de l’artiste, que l’on sentait prête à poursuivre en ses tourbillons et sautillements. Chez Amel, le plaisir de la danse ne cède en rien au rigorisme des barbus.

Nous vîmes ensuite arriver Leny Escudero, accompagné d’un accordéoniste et de son fils, Julian, à la guitare. C’est un large registre de chansons qui nous fut offert d’une voix chaleureuse. À écouter attentivement les yeux fermés, comme pour mieux se bercer de paroles d’espérance, de propos de révolte, de coups de cœurs, de coups de gueule.

Passé minuit, la fin approchant, Leny Escudero invita le public a terminer la soirée par un clin d’œil à Léo Ferré. Les artistes à l’affiche remontèrent sur scène pour nous chanter… pour que nous chantions tous ensemble Les Anarchistes. Ce fut un grand moment d’émotion que d’entendre sortir de plusieurs centaines de poitrines le chant libertaire.

Pari gagné

Ce concert fut finalement une réussite, à la fois par la qualité du spectacle donné, de l’ambiance de la soirée ainsi que du bilan politique et financier. Ce concert, cumulé avec la souscription lancée, va nous permettre de remettre notre local en état durant l’été, voir d’envisager, à plus ou moins longue échéance, l’achat d’un nouveau local qui nous permettra, tout en nous mettant à l’abri des mauvais coups des propriétaires, d’ancrer la présence de la Fédération anarchiste à Lyon. Politiquement, ce concert à permi d’affirmer une nouvelle fois, après la manifestation de soutien qui avait rassemblé près de 3 000 personnes en février dernier, que nous possédions de nombreux soutiens et que l’ensemble de nos réseaux savait se mobiliser.

En fait, tout en venant prendre du plaisir à écouter ces artistes de renom, la grande majorité du public a surtout tenu à affirmer un soutien politique à la Plume Noire et à notre organisation.

Remercions enfin encore une fois les artistes, qui sont venus sans nous demander le moindre cachet, toute l’équipe technique de Fa Musique pour le son, les copains et copines intermittents du spectacle qui se sont chargés, toujours en soutien, des lumières, et sans oublier un camarade du groupe Pierre-Besnard venu tout spécialement de la région parisienne pour filmer l’ensemble du concert.

Cette soirée a su drainer un monde solidaire avec la Fédération anarchiste et sa librairie lyonnaise, confrontée à l’adversité des temps, qui permettra de rebâtir encore plus belle la Plume Noire et de réaffirmer que, malgré l’ordre capitaliste et la peste brune, l’avenir nous appartient !

C.N.groupe Nada (Toulon)
Davidgroupe Durruti (Lyon)


La Plume Noire,
19 rue Pierre-Blanc,
69001 Lyon.
Tél-fax : 04 72 00 94 10





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones