[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire

Et en 98 ?

Le jeudi 18 septembre 1997.

Du 17 au 24 août, à Saint-Georges-d’Hurtières, en Maurienne, s’est déroulée la septième colonie libertaire à l’initiative de plusieurs personnes, anarchistes organisés ou non. Nous nous sommes retrouvés un groupe de 27 personnes dont 18 enfants, composé essentiellement de lyonnais, de stéphanois et de savoyards. Après l’arrivée de tout le monde, une visite du lieu aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur a été faite pour indiquer les dangers matériels. Le gîte était situé à l’entrée du village, il était fonctionnel avec un vaste espace extérieur. À la première Assemblée générale (A.G.), nous avons surtout parlé du déroulement de la colonie : son fonctionnement, avec la répartition des tâches ménagères, les différentes activités sur le site. Ces activités étaient proposées aussi bien par les adultes que de la part des enfants, lors des A.G., chaque soir. Durant la semaine, il a été proposé : travaux manuels, jeux de société, préparation du spectacle de fin de colonie, préparation du jeu de l’oie, balades, pique-niques, baignades, visite d’une mine, d’un château, feux de camp, jeux extérieurs.

La colonie possède un système différent des autres. La vie en collectivité est un point important. De plus, les décisions sont prises en commun et des assemblées générales sont mises en place de manière à ce que chaque personne puisse s’exprimer librement. Par rapport aux colonies précédentes, un autre fonctionnement a été instauré : celui des pré-A.G., mini réunions qui permettaient aux enfants d’une même classe d’âge de pouvoir prendre la parole plus facilement. Lors des A.G., un compte-rendu était fait par un adulte animateur de la pré-A.G. des petits et par un enfant délégué pour la pré-A.G. des moyens. Malgré ces avantages, les pré-A.G. étaient un risque, selon moi, à cause des classements d’âge qui les isolaient les unes des autres.

La colonie 97 était beaucoup plus tranquille que les précédentes. Une meilleure prise en compte des souhaits des individus, une meilleure organisation y ont sans doute été pour quelque chose. Il est aussi à noter que l’ambiance était « cool », avec une bonne entente générale. Le système libertaire devient par là même plus crédible. Mais l’année prochaine, un site autre que la montagne serait souhaitable. Mais que sera la colo 98 ?

Maud


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard