[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1098 (30 oct.-5 nov. 1997) > [Une Coordination de chômeurs à la rue !]

Angers

Une Coordination de chômeurs à la rue !

Le jeudi 30 octobre 1997.

Palipo-Pasamdroit est une association de chômeurs qui existe depuis trois ans à Angers. Une association différente de beaucoup d’autres, qui se bat pour une société égalitaire et sans chômage. Une association qui regroupe des chômeurs, des salariés, des précaires. Non pas une association subventionnée par la mairie de chômeurs qui demandent un emploi mais un regroupement autonome qui interroge la propriété et l’inégalité dans notre société, et qui veut le faire savoir en posant un débat public et populaire.

C’est de cette association que part la seule expression publique organisée des chômeurs sur la ville, et depuis trois ans l’action a été multiple : collecte collective et mensuelle des cartes ASSEDIC dans des stands devant les mairies, actions aux ASSEDIC ou à l’ANPE, création d’un RESO (Réseau d’échanges solidaires) où des services s’échangent sans argent en prenant comme base l’heure de travail sans stress…

C’est aussi dans le cadre de ce combat que l’association a dénoncé les conditions de logement qui lui étaient faites dans le local qu’elle loue et plus généralement le scandale du logement. Avec l’extension de la précarité et du chômage, beaucoup de propriétaires arrivent aujourd’hui à louer des logements dégradés à des tarifs d’usuriers (une chambre à 1 500 balles, un appart délabré à 2 000 balles…), mais comme il y a l’allocation logement, cela ne fait pas trop cher pour les personnes qui n’ont souvent pas le choix. Ainsi, l’allocation logement est une véritable subvention aux propriétaires d’autant plus qu’elle lui est versée directement !

Mais dans une ville où pourtant il y a quinze mille chômeurs pour deux cent mille habitants, ce combat ne plaît pas. La propriétaire a ainsi fait appel à la justice pour demander l’expulsion de Palipo-Pasamdroit au motif qu’il y avait sous-location d’une association à l’autre alors qu’elles sont fédérées.

Que croyez vous que fit la justice ? En bonne gardienne du droit des propriétaires, elle ordonna l’expulsion de l’association de chômeurs !

Doublement exclus mais doublement combatifs, nous décidons alors d’interpeller la mairie en menant une campagne, et d’occuper le local de 6 à 22 heures puisque le commandement à quitter les lieux est arrivé la semaine dernière.

La lutte s’organise pour refuser l’expulsion et faire en sorte que cette décision de « justice » ne soit pas exécutée comme tant d’autres qui sont favorables à des locataires ou à des travailleurs (cf. les réintégrations très rares après licenciement abusif). Une lutte sans les grosses structures qui sont plutôt discrètes quand il s’agit de parer à une injustice concrète dans sa propre ville, surtout face à une injustice lointaine contre laquelle il est alors facile de dire qu’on est impuissant ! Le groupe de la FA met toutes ses forces au contraire dans le mouvement car si on n’est pas prêt à gagner des choses localement ce n’est pas la peine de vouloir révolutionner le monde.

Nous ne céderons pas et appelons toutes les personnes volontaires à dire non à l’injustice et à cette société où ce sont toujours les mêmes qui gagnent. Déterminés, venez nous rejoindre au local de Palipo-Pasamdroit au 97 rue de la Madeleine à Angers.

Groupe Malatesta (Angers)


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard