[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire

La Onzième plaie…

Le vendredi 8 août 1997.

Dans le livre des mythes fondateurs de la Judéo-chrétienté, autrement dit la Bible, il est question parmi tous ces contes et légendes d’un différend entre un certain Moïse et le pharaon de l’époque qu’on suppose être Ramsès II. Moïse ou Moshe veut dire sauvé des eaux en hébreu ancien et se traduit en politiquement correct par rescapé du naufrage du Titanic en osier tressé dans la Vologne locale. Pour résumer, Moise, guide auto-proclamé du peuple juif, veut faire sortir ce dernier d’Égypte pour le mener à la Terre Promise (par qui ?) et Pharaon, qui entend garder un max de sujets sous sa coupe, refuse. Afin de faire céder Ramsès, Moïse, avec l’aide de Jehova, (si, si il y a des témoins pour confirmer !), fait subir au peuple égyptien ce qui fut nommé les dix plaies d’Égypte, à savoir quelques joyeusetés du genre nuées de sauterelles, de grenouilles ou de taons, épidémies du bétail, eau changée en sang, mort de l’aîné de chaque famille on en passe et à la fin Pharaon dit à Moise pouce ! Toi et les tiens vous pouvez partir ! Il se peut que vous connaissiez l’histoire mieux que nous grâce a Hollyvood et Cecil B. de Mille.

Si l’Histoire n’est pas un éternel recommencement, en tout cas elle bégaie parfois. Trois mille ans après, nous sommes en mesure d’annoncer que notre doux pays et notamment sa belle capitale vont ainsi devoir subir le courroux divin sous la forme de nuées d’indésirables qui vont s’abattre et s’ébattre à l’occasion des journées mondiales de la jeunesse (on remarquera qu’il n’est pas précisé catholique, un oubli sans doute, ou alors un Mystère…) qui se dérouleront fin août, avec la venue en guest star de JP II himself et dans son propre rôle ! À propos de cette onzième plaie, car il faut bien appeler les choses par leur nom, nos spécialistes en théologie se perdent en conjectures et ne s’accordent pas encore pour savoir de quelle espèce elle sera composée : grenouilles de bénitier, auquel cas ce serait une variante de la deuxième plaie d’Égypte (décevant), on bien punaises de sacristie, ce qui lui conférerait un aspect novateur digne du nom de onzième plaie. Ce qui par contre est sûr, c’est que ces nuées de parasites seront encadrées par des volées de noirs corbeaux, bestiaux en voie de disparition chez nous mais à une allure hélas pas assez rapide et nos exégètes sont formels, ils pensent que beaucoup seront d’importation. Une bonne nouvelle toutefois cette plaie sera moins forte qu’escomptée puisque les premiers chiffres étaient à un million et demi de fous de la messe prévus et maintenant les affiches annoncent l’arrivée de trois cents mille…

À Rouen aussi !

Du 14 au 18 août notre bonne vieille cité ne sera pas épargnée car avant d’envahir Paris, 1 500 d’entre eux sont attendus à Rouen pour, et nous citons le journal municipal, découvrir notre ville, faire la fête et s’unir dans la prière… Ce qui est le plus scandaleux dans cette affaire c’est que ce soit le journal de la mairie qui nous en parle et pas pour en dire du mal ! Faisant fi de tout respect de la laïcité, non seulement de la pub, pour ne pas dire de la retape, leur est faite mais en plus on tient des propos pour le moins ahurissants du style « si la foi, dit-on, peut déplacer des montagnes, elle peut sûrement, faire avancer les esprits ». Comment est-il possible de sortir des énormités pareilles ? Depuis quand l’obscurantisme est-il source de progrès ? Foi et croyance sont en opposition avec Pensée et Raison, quand on croit on ne pense pas et quand on ne pense pas les esprits n’avancent pas mais reculent ! Comme le disait si bien Brassens sur la foi de son charbonnier qui croit mais qui est con comme un balai.

En fait ce n’est pas si étonnant de trouver une telle prose dams le journal municipal quand on sait que le maire (PS) de Rouen rate rarement l’occasion de communier à la cathédrale. Et dire qu’il y a des militants laïques qui ont voté pour lui aux dernières municipales afin de chasser la droite cléricale, cherchez l’erreur ! Aux législatives, c’est son premier adjoint qui s’est présenté, un pur produit de la communale, estampillé militant laïque, mais sa suppléante… militante catho de gauche et compagne, bonjour l’œcuménisme ! Ah il aurait fallu qu’on votât aussi pour cette engeance là, merci bien très peu pour nous !

Pour apprendre ensuite que la mairie aura aussi aidé de façon indirecte l’invasion des ratichons car, s’il y a un grand rallye organisé pour eux dams les rues de Rouen, il serait pour le moins étrange que les services municipaux ne mettent pas la main à la pâte.

Éric Gava
groupe de Rouen


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard