[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1089s, HS n° 8, aout 1997 > [La Fraternité Saint-Pie X : la main droite de l’Église]

Noisy-le-Grand

La Fraternité Saint-Pie X : la main droite de l’Église

Le vendredi 8 août 1997.

La fraternité Saint-Pie X fut fondée en 1970 par Monseigneur Lefebvre. Cette église intégriste catholique réussi grâce à une organisation rigoureuse et d’énormes moyens financiers à s’implanter, investir, s’insinuer et infiltrer. Ses ramifications tissent une formidable toile d’araignée dans les domaines culturel, éducatif, social, politique et financier.

Aujourd’hui, la fraternité est présente dans 41 pays et contrôle plus de 500 lieux de culte en Europe. En France, forte d’une soixantaine de prêtres, elle possède une soixantaine d’école primaires directement ou indirectement rattachée à elle, dont un institut universitaire et cinq collèges et lycées. Comme toujours, l’église vise à travailler en profondeur, sur plusieurs générations.

Hier Noisy-le-Grand était la seule ville de Seine-Saint-Denis a avoir un lieu de culte intégriste. Grâce au député-maire Pajon (Parti socialiste) qui a accordé en toute connaissance de cause le permis de construire, elle va posséder une chapelle. D’un petit local mis à sa disposition dans une cité les sectaires ont obtenu le lieu de propagande d’où les croisés vont pouvoir rayonner. Intégrisme et extrême droite sont indissociable ! Historiquement, la fraternité a toujours fait suivre l’église par l’implantation d’une école…

Comment Pajon peut-il l’ignorer ?

Est-ce au nom de la laïcité ouverte que le socialo a accordé le permis de construire au 10-12 rue Jules-Ferry ou pour de basses manœuvres politiques vis-à-vis de la droite ? Que ce soit par bêtise ou incompétence qu’il a fait un petit cadeau à l’extrême droite de Dieu, il faut noter que depuis le maire poursuit d’une haine farouche tous ceux qui voudront rappeler son erreur. Un de ses anciens colistiers, Christian Gaudray (Initiative républicaine) surpris à coller une affiche éditée pour l’occasion par le groupe Sacco et Vanzetti de la Fédération anarchiste sera menacé jusque sur son lieu de travail. Depuis une plainte est tombée contre l’affiche anarchiste. Le jeune requin de la politique se sentant insulté.

Le collectif noiséen ne gêne pas que le maire de Noisy. Il irrite dès ses premières actions ses relais dans l’extrême droite officielle. Présent, Rivarol et Radio Courtoisie profitent de l’occasion pour demander un soutien financier et physique. Le chantier avance très rapidement. Les murs n’attendent plus que la toiture. Déjà les fascistes se mobilisent pour la première messe qui aura lieu le mardi 11 novembre 1997. Un véritable pèlerinage se met en place.

Sachons être à la hauteur pour faire face à ces nouveaux croisés. Il faut se mobiliser ! Le collectif noiséen organise des manifestations contre l’extrême droite à Noisy-le-Grand : exposition pendant une semaine ouverte aux scolaires avec débat le 9 novembre 1997 ; manifestation dans les rues de Noisy-le-Grand suivie d’un concert le 11 novembre 1997.

À Strasbourg, la mobilisation dans la rue a enterré le congrès du Front national. Noisy-le-Grand doit être sur les mêmes bases. À nous libertaires, libres penseurs, de mobiliser autant de personnes que pour le cortège libertaire contre la venue du pape en 1996. La fraternité c’est les tares de l’église plus les tares de l’extrême droite. C’est notre combat.

Bernard
groupe Sacco et Vanzetti


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard