[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1998 (n° 1105 à 1145) > 1115 (19-25 mars 1998) > [« L’Avenir de la morale »]

Lecture

« L’Avenir de la morale »

de Jean Cazeneuve
Le jeudi 19 mars 1998.

Mieux vaut partir d’une histoire pour aborder les questions de morale. Celle-ci est extraite du dernier livre de Jean Cazeneuve, L’avenir de la morale et se passe pendant la deuxième guerre mondiale. Un aviateur anglais, dont l’avion vient d’être abattu à côté d’un village, vient se réfugier dans la seule maison dont les membres sont connus pour être proches des idées de la collaboration.

« Or, contre toute attente, ces Français plutôt enclins à la collaboration décident d’offrir chez eux un refuge au soldat des forces alliées jusqu’à ce qu’il puisse trouver le moyen de joindre des unités de résistants… Pourquoi ? »

Cette famille transgresse sa morale-culture ou éthique en faisant un choix supérieur à ce que lui indique la raison. Elle symbolise le heurt entre deux morales. Quelles sont ces deux morales ? Bergson nous aide à les différencier en parlant de la morale close qui est liée à la tradition, la pression, aujourd’hui nous dirions culture, opposée à la morale ouverte qui vole vers l’idéal dont le chantre est le héros, celui qui transgresse l’ordre établi, et dont le symbole contemporain est la déclaration universelle et sacrée des droits de l’Homme.

Chaque être humain connaît le chevauchement de ces deux morales, celle liée à son milieu et celle sacrée des droits de l’Homme dont les valeurs sont Liberté, Égalité, Fraternité, trop souvent oubliées ou transformées en libéralisme, utilitarisme et solidarité ! À l’heure où les élus sacralisés par le suffrage universel sont compromis dans des affaires, peuvent-ils être encore des modèles et des représentants de la défense des droits de l’Homme, des valeurs qui en découlent ? Y a-t-il menace dans la maison morale ? À l’heure où les seuls modèles qui sont proposés sont les sportifs ou les vedettes de la télévision, y a-t-il un avenir à la morale ?

Pour Jean Cazeneuve : « L’homme moderne doit avoir une raison d’être pour éviter la déprime de l’acculturation » ; c’est-à-dire, dans le langage actuel, un projet où l’idéal et la raison doivent reprendre leur part, et où la morale serait l’outil dans la conception de notre avenir !

Boris Beyssi
émission le Manège (Radio libertaire)





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones