[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1996 (n° 1024 à 1064) > 1027 (25-31 janv. 1996) > [Agir contre la misère sociale]

Rencontre bruxelloise

Agir contre la misère sociale

Le jeudi 25 janvier 1996.

Vingt années de crise. Sur un tas de richesses. Face à laquelle, par rationalisations, licenciements collectifs, destruction des acquis sociaux interposés, les mesures prises par les mandataires publics sont toujours allées dans le même sens : paupérisation, renflement de la misère. Dans une société qui n’offre d’autre modèle que la consommation, d’autre espoir que l’accès aux biens de consommation. Vingt années de « crise » au terme desquelles le bilan social de l’Europe s’avère exécrable : cinq millions de sans-abri, dont 65% n’ont pas trente ans.

Ils sont 150 000 rien qu’en Belgique, où, de plus, 2 500 000 individus se trouvent surendettés : la consommation à crédit et la précarité de l’emploi nourrissent ce fléau.

La misère est-elle inéluctable ?

TGV, fusée Ariane : le gaspillage des deniers publics continue, tandis que la spéculation immobilière bat son plein : 130 000 immeubles vides en Belgique. Alors que l’économisme s’érige en religion et qu’en chœur les gouvernements prêchent l’austérité, tous ne paient pas la crise : en dix ans, l’avoir-propre des institutions bancaires s’est multiplié par cinq, au détriment de notre droit de citoyens à des conditions de vie décentes, au détriment de chacun dans son aspiration au bonheur.
Isolés, que ce soit en tant qu’individus ou associations, nous ne pesons pas lourd face à la machine-capital, nécrophage : il arrive que l’on crève comme un chien dans la rue.

Il nous semble donc essentiel que toutes les associations concernées par la lutte contre la misère sociale se rassemblent et s’organisent afin que le combat de chacun — qui est aussi celui de tous — se poursuive avec de meilleures chances d’aboutir à de meilleures fins.

C’est dans cet esprit que nous nous proposons d’organiser fin février-début mars 1996 une rencontre internationale entre associations et individus déterminés à combattre la misère sociale et à échanger leurs expériences.

LES COMPAGNONS DU PARTAGE, Château de la Solitude,
54, avenue Charles-Schaller, 1160 Bruxelles. Tél. : 02/645.63.71.
ALTERNATIVE LIBERTAIRE, un journal dissident,
2, rue de l’Inquisition, 1040 Bruxelles. Tél. : 02/736.27.76.

Informations pour la France : Union régionale Nord-Belgique de la FA
c/o Humeurs Noires, BP 79, 59370 Mons-en-Barœul. Tél. : 20.47.62.65.

N.B. : le Château de la Solitude est un bâtiment public occupé depuis plus d’un an par une soixantaine de SDF, à l’initiative des Compagnons du Partage, un groupe de SDF qui pratique l’action directe (notamment par l’organisation de sleeping devant les mairies de l’agglomération bruxelloise pour obtenir l’aide sociale dans la rue.

Au programme de la rencontre de février-mars

  • Mercredi 28 février, 18 h : on dort dehors, ensemble, sur l’esplanade du Cinquantenaire, à Bruxelles.
  • Jeudi 29 février, 8 h : rassemblement devant la Commission de l’Union européenne, pour la remise du cahier de doléances contre la misère sociale.
  • Samedi 2 et dimanche 3 mars : rencontres internationales, au Château de la Solitude, à Bruxelles, entre les acteurs présents sur le terrain (SDF, chômeurs, précaires…).

Afin que ces échanges d’expériences soient des plus féconds, un appel est lancé pour que le maximum de collectifs et d’individus actifs puissent être représentés.


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard