[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire

Cinéma

« D’une brousse à l’autre »

Le jeudi 8 octobre 1998.

Le film de Jacques Kebadian sur les sans-papiers s’appelait d’abord Hommes des pays loin. Le tournage englobe toute la durée du combat des sans-papiers. Mais c’est cette thématique qui reste le cœur du film.

D’abord, il filme tout le monde sans savoir ce qu’il fera de ses images. Petit à petit des liens se tissent entre les occupants des églises et cet homme venu pour participer à leur combat en les filmant. Tout comme un bébé africain né pendant leur courte halte à la Cartoucherie va s’appeler Ariane (comme Mnouchkine), et porter un nom qui se souviendra pour toujours, Jacques Kebadian va s’attacher à Dodo Wagué et sa petite famille, sa femme et ses deux fillettes jumelles. Le film devient alors un journal de l’amitié qui lie désormais Dodo Wagué au réalisateur.

Quand Dodo Wagué obtient sa carte de séjour et un passeport pour se rendre dans son village au Mali, Jacques Kebadian va l’accompagner et filmer les retrouvailles d’un des fils du village parti à cause de la misère avec sa famille et sa communauté. Le réalisateur devient à son tour l’étranger, venu « de loin » que le village va honorer, car désormais « cameraman de la famille », il restera, selon la formule d’un des vieux « une légende dans notre cœur ». « Un blanc », certes, mais un blanc qui a su capter leur beauté et leur tranquille détermination humaine.

Programmé dans une seule salle à Paris, le réalisateur vient discuter après certaines projections en soirée.

Heike Hurst
émission Fondu au noir (Radio libertaire)


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard