[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1998 (n° 1105 à 1145) > 1135 (8-14 oct. 1998), marqué 7-13 oct. > [Le PS s’attaque au Monde libertaire plutôt qu’au Front national (...)]

Noisy-le-Grand

Le PS s’attaque au Monde libertaire plutôt qu’au Front national !

Le jeudi 8 octobre 1998.

Pajon rackette le Monde libertaireDepuis 1987 les intégristes et l’extrême droite noiséenne (93) se retrouvent autours d’une association : « l’ANCRE », parrainée par Romain Marie (FN) ; Jean-François Chiappe (Bureau Politique du FN) ; Pierre Bernard (Maire de Montfermeil) ; Radio Courtoisie ; son président est François Triomphe (présent sur la liste FN à Noisy).

Pajon (maire de Noisy-le-Grand, PS) délivre un permis de construire (une chapelle) aux intégristes de l’ANCRE. Ce qui avait été refusé par le précédent maire (RPR/UDF).

  • 4 février 1996, messe (célébrée par la Fraternité Saint-Pie X) pour la pose de la « première pierre ». Première contre-manifestation, ce début de mobilisation débouchera sur la création d’un « collectif de vigilance » regroupant de nombreuses associations sociales, syndicales, culturelles et politiques de Noisy-le-Grand (93).
  • Octobre 1996, constatant que les inscriptions « racistes » ne sont pas nettoyées par la mairie, le collectif lance une opération « nettoyage ».
  • Janvier 1997, le collectif édite une pétition et des tracts dénonçant les dangers de l’implantation durable de l’extrême droite : le FN dénonce cette campagne haineuse dans le bulletin municipal de Noisy.
  • Collage d’une affiche dénonçant la complicité de Pajon dans la construction de cet îlot intégriste. « Pajon autorise la construction d’une chapelle pour les enfants de Pétain ». Deux militants du collectif sont arrêtés et poursuivis, suite à une dénonciation de militants du PS.
  • Avril/novembre 1997, le collectif organise des actions qui rencontrent un écho croissant dans la population : réunions, débat (le retour de « l’ordre moral », le droit des femmes), édition d’affiche, de tracts. Cette mobilisation agace profondément le PS et son maire qui lui se mobilise contre le collectif.
  • 11 novembre 1997, la manifestation contre les intégristes est réussie. Six cent personnes refusent l’implantation durable de l’extrême droite à Noisy-le-Grand, le cortège libertaire dénonce les complicités du maire : « les intégristes construisent une église, Pajon fournit les pierres ». Le Monde libertaire édite un supplément.
  • 29 janvier 1998, Pajon obtient du conseil municipal l’autorisation de poursuivre l’affiche le dénonçant. Le 6 avril 1998, il poursuit Le Monde libertaire pour diffamation, réclamant 130 000 FF de dommage et intérêts.
  • Le collectif apporte son soutien à notre hebdomadaire et édite un tract.
  • Mai 1998, après avoir attaqué Le Monde libertaire, M. Pajon (directeur de publication) édite dans le bulletin municipal — en toute connaissance de cause — un article du Front national ouvertement raciste. Le maire PS préfère favoriser l’implantation du Front national et des idées obscurantistes et combattre la Fédération anarchiste qui diffuse des idées pour la liberté, l’égalité sociale et la fraternité entre les peuples.
  • Printemps 1998, le siège départemental du FN quitte Pavillons-sous-Bois pour Noisy-le-Grand.
  • 16 Juillet 1998, les locaux d’une association juive (la CLIN) sont saccagés à Noisy-le-Grand. À l’occasion, le collectif organise un rassemblement.
  • Juillet 1998, en Bretagne, des scouts intégristes (originaire de Mantes-la-Jolie) se noient. La responsabilité de l’abbé Cottard est sans équivoque. Comme par hasard, une sœur jumelle de cette organisation de jeunesse puant l’extrême droite a son siège à Noisy-le-Grand dans les locaux de la chapelle.

Les organisations du collectif « noiséen de vigilance contre l’extrême droite » ont depuis le début dénoncé les dangers de la construction de cette église et des activités qui immanquablement allaient s’y greffer : sièges d’organisation intégristes, racistes, d’extrême droite, formation de jeunesses, ouverture d’une école ! Pour des raisons de basse politique politicienne locale, le sieur Pajon (maire PS) préfère l’implantation des idées obscurantistes et haineuses et combattre ceux qui s’y opposent.

Les faits sont têtus, les grand discours du PS sur les dangers de Jean-Marie Le Pen sont tous les jours battus en brèche par des pratiques nationales ou locales qui le favorise ou crédibilise ses idées. Pour notre part, nous continuerons à combattre pour la liberté des individus, l’Égalité sociale et l’entraide entre les peuples.

D’ores et déjà, et quel que soit le jugement qui sera prononcé, le Monde libertaire doit faire face à des frais de Justice. À cet effet, une souscription a été lancée à laquelle un certain nombre d’entre vous ont répondu immédiatement. Il est malheureusement nécessaire de poursuivre cet effort encore aujourd’hui. Merci d’adresser vos dons par chèque (mention procès ML) à Monde libertaire, 145 rue Amelot, 75011 Paris.

Fédération anarchiste





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones