[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1998 (n° 1105 à 1145) > 1137 (22-28 oct. 1998) > [L’Exception et la règle]

Faits d’hiver

L’Exception et la règle

Le jeudi 22 octobre 1998.

Début octobre le parquet de Bogota (Colombie) a adressé aux automobilistes (via de grands placards dans les journaux) une mise en garde d’un genre un peu particulier :

« Conducteurs, si votre voiture ne fume pas, si votre vignette est à jour, si un policier, seul, vous fait signe d’arrêter, accélérez. Il veut peut être vous voler votre voiture. »

Est-il besoin de le préciser, pour M. et Mme Tout L’Monde, des gendarmes qui jouent aux voleurs et des flics qui piquent les bagnoles des braves gens, c’est quelque chose de complètement exceptionnel au royaume du capitalisme et de la démocratie bourgeoise !

Le rapport annuel du Programme des Nations unies pour le contrôle international des drogues nous apprend qu’en Afghanistan, au paradis de la rigueur « morale » talibane, la production d’opium a augmenté de 16 % par rapport à l’an passé.

Est-il besoin de le préciser, pour M. et Mme Tout L’Monde, des curetons qui font dans le trafic de dope, le noyage de scouts, l’engrossage de bonnes, l’enculage d’enfants de chœur ; c’est quelque chose de complètement exceptionnel au royaume du capitalisme, de la démocratie bourgeoise et du concordat entre l’Église et l’État.

Samedi dernier, à la poste de Clapiers (Hérault), le receveur (sûrement au troisième échelon de la troisième classe de la quatrième catégorie, mais avec l’espérance de passer dans cinq ans au quatrième échelon si, bien sûr, sa note d’inspection est supérieure à la moyenne de la classe !), menacé par un braqueur a refusé de lui remettre l’argent de la caisse. Mieux, le braqueur ayant réitéré sa demande, mais cette fois en mettant son arme sur la tempe d’un client, notre vaillant receveur a de nouveau opposé une réponse négative au malfrat qui, de guerre lasse, a pris la porte.

Est-il besoin de le préciser, des pauvres bougres de M. et Mme Tout L’Monde qui sont prêts à risquer leur peau et celle des autres pour défendre le pognon de leurs patrons, c’est quelque chose de complètement et de désespérément banal au royaume du capitalisme, de la démocratie bourgeoise, du concordat entre l’Église et l’État et d’une aliénation qui amène les moutons à encenser les loups et à les défendre.

Ah, bordel de nom de dieu de chierie de merde, comme il est des règles dont on espère que la révolution sociale les ramènera au rang de simples exceptions et comme il est de prétendue exceptions dont on voudrait croire que cette même révolution ne leur permettra de n’être ni des règles ni des exceptions !

Jean-Marc Raynaud





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones