[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Sommet des Amériques : ne nous laissons pas intimider

20 avril

occupons notre quartier
Le jeudi 19 avril 2001.

Du 20 au 22 avril 2001, 34 chefs d’État se réuniront à Québec (Canada), à l’occasion du troisième sommet des Amériques, en vue de créer une zone de libre échange qui s’étendra sur tout le continent américain. Lors de ce sommet, de nombreuses initiatives de protestation et de résistances s’organisent dont un « Carnaval de résistance au capitalisme » dont sont partie prenante la NEFAC (Fédération anarcho-communiste du Nord-Est, États-Unis et Québec) et le Comité populaire du quartier Saint-Jean Baptiste de Québec.

Vous trouverez ci-dessous l’appel international lancé par la NEFAC à l’occasion de son congrès de février dernier (ML n° 1234), dont notre organisation est signataire, ainsi qu’une initiative du Comité populaire (pour plus d’information sur ce Comité voir le ML n° 1236). Après les manifestations internationales de Seattle, Prague, Nice… ce rendez-vous s’annonce sous un climat de forte répression. En effet, on parle de 6 500 flics et 500 militaires mobilisés, d’un périmètre de sécurité de 4 à 6 km et d’une prison de 600 places vidée pour l’occasion. Exprimons notre solidarité avec celles et ceux qui manifestent à Québec !

Et si nous faisions un immense pied de nez à la police et aux médias en transformant la rue Saint-Jean en scène de carnaval de résistance pacifique et festif ? Et si l’on transformait l’horrible mur de la honte en immense fresque urbaine, comme c’est déjà commencé près du parc Berthelot ? C’est ce que propose le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste en collaboration avec les autres groupes militants. Aucune raison ne justifie qu’un quartier fier, et avec une aussi belle histoire de résistance que le nôtre, subisse un événement comme le Sommet des Amériques dans la peur et le silence. Résidants et militants ont tout à gagner à s’unir et à se montrer solidaires. C’est pourquoi nous appelons toute la population à descendre sur la rue Saint-Jean le 20 avril pour ouvrir une zone libre, festive et pacifique, dans le cadre du Carnaval de résistance au capitalisme et à la ZLEA. C’est notre quartier, ce sont nos rues : occupons-les ! C’est la meilleure manière de vaincre la peur et d’être solidaires des peuples des Amériques.

Occupons-nous de nos affaires

Le Sommet des Amériques se tiendra en plein Carnaval de résistance au capitalisme et s’ouvrira sur une journée globale d’actions dont le but est de perturber au maximum la rencontre des chefs d’État tout en respectant la diversité des tactiques. Cette journée est organisée par deux des groupes les plus radicaux du mouvement antimondialisation, le Comité d’accueil du Sommet des Amériques (CASA) et la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC), ce qui fait craindre à plusieurs que le centre-ville ne soit livré à « la casse et au pillage ». Il faut dire que depuis quelques mois, les autorités, la police et les médias font tout pour nous rassurer, n’est-ce pas.

Pourtant, la proposition de la CLAC et de la CASA devrait avoir tout pour nous plaire. À l’origine, l’idée est d’organiser trois zones distinctes, respectant ce que chacun a envie et la possibilité de faire, qui seront cependant solidaires les unes des autres dans un esprit de résistance.

La première zone, la zone « verte », sera la scène d’une manifestation festive et pacifique où il n’y a pas de risques d’arrestations.

La deuxième, la zone « jaune », vise à organiser des actions défensives (bloquer des rues, par exemple) comportant un certain risque d’arrestations.

Enfin une troisième zone, la zone « rouge », qui n’est pas organisée par la CASA et la CLAC mais par différents groupes d’affinités, vise des actions directes de perturbation (et comportant donc un grand risque d’arrestations).

Le tout commencera par un grand rassemblement des « mouvements sociaux en ruptures », le 20 avril à midi à l’Université Laval. Une marche se dirigera ensuite vers le centre-ville où les groupes se sépareront, vers 14 h, selon leurs affinités. C’est à ce moment que nous proposons d’accueillir sur la rue Saint-Jean les manifestants pacifiques.

Face à l’agression caractérisée que représente la tenue du Sommet des Amériques dans notre cour et la campagne de peur menée contre les manifestants, deux attitudes sont possibles : se mettre la tête dans le sable en priant pour que ne survienne rien de fâcheux, ou foncer et organiser notre propre manifestation pacifique. Tout porte à croire que la police veut à tout prix éviter une convergence entre les manifestants et la population. Nous, c’est justement cette convergence que nous vous proposons.

Grande Manifestation carnavalesque et pacifique

Rassemblement dès midi sur la rue Saint-Jean, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste.

Comité populaire St Jean Baptiste, Québec

Information : 522-0454 compop@qc.airacom





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones