[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Sans-papiers : seule la lutte paye !

janvier 2001.

Avant les dernières élections législatives, la question des sans papiers représentait un enjeu électoral important. Des politicien-ne-s du PC, du PS et des Verts participaient aux manifestations de soutien, par exemple contre la loi Debré. À Lille, le maire Pierre Mauroy déclarait même aux sans papiers : « Vous êtes ici chez vous ! » Le nouveau gouvernement Jospin a régularisé une bonne partie des sans papiers (environ 55 %) dans une opération qui a aussi permis un fichage massif des sans papiers « non régularisables ». Depuis, la gauche a fait comprendre aux sans-papiers qu’elle était tout à fait capable de rivaliser avec la droite en matière de répression.

À Lille, ce fut l’expulsion du Comité des sans-papiers (CSP-59) de son local du CHR ainsi que les expulsions de l’IEP puis de la Bourse du Travail pendant la 10e grève de la faim qui faillit coûter des vies humaines. Les expulsions de la Bourse du Travail (par arrêté municipal) et du CHR se sont faites sous la responsabilité directe de Mauroy.

Le consensus entre la gauche et la droite sur les grandes lignes de la « politique de l’immigration » prouve qu’il est absurde de compter sur les élections et les promesses des politicien-ne-s pour parvenir à une solution politique, solution qui ne peut être que la régularisation de tous les sans-papiers. Les avancées s’obtiennent autrement : si le taux de régularisation a été particulièrement élevé dans le département du Nord, c’est parce que la CSP-59 a toujours réussi à maintenir un rapport de force avec la préfecture et la mairie.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones