[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1984 (n° 512 à 555) > .532 (24 mai 1984) > [Trente-six ans d’activités de l’Union anarchiste bulgare en exil, (...)]

Trente-six ans d’activités de l’Union anarchiste bulgare en exil, 1848-1893

Le jeudi 24 mai 1984.

I. Fondation, à la demande de la Fédération anarchiste de Bulgarie, d’une commission d’aide aux antifascistes bulgares, en 1948. Elle collecte des moyens afin de secourir les prisonniers et les déportés, et mène une campagne de propagande et de protestation pendant de longues années sur le plan international. L’UAB participe, par ses orateurs, à un grand nombre de meetings contre les arrestations en Bulgarie.

II. L’Union anarchiste bulgare en exil démasque, la première, de façon bien documentée, la dictature bolchevique, par une série de publications en différentes langues.

III. La commission d’aide publie pendant deux ans et demi, 1950-1952, un bulletin d’informations.

IV. Le secrétariat de l’UAB en exil maintient régulièrement une correspondance codée avec l’intérieur, qui lui permet d’informer l’étranger sur la situation du pays, publiant en plusieurs langues plus de deux cents articles dans la presse anarchiste et anarcho-syndicaliste du monde entier.

V. Le bulletin d’information de la commission d’aide est transformé en 1952 en revue mensuelle anarchiste bulgare, paraissant régulièrement depuis trente-trois ans en trois séries successives comme suit :
Notre route, première série, imprimée, 1952-1968, 21/27. Au total, pour 17 ans, 140 numéros, représentant 678 pages ;
• deuxième série, ronéotée, pour 11 ans, 71 numéros représentant 1 439 pages ;
• troisième série, en offset, 1979-1983, pour 5 ans, 42 numéros représentant 168 pages.
Au total, pour 33 ans, 253 numéros représentant 2 285 pages.

VI. Editions de livres et de brochures :

a) en diverses langues (français, anglais, espagnol, italien, suédois, espéranto) :

b) en bulgare :

  • Stepan : Cri des campagnes, recueil de poésies, 15 × 21, 35 pages ;
  • G. Agrov : Les Bases de l’anarchisme, 1958, 14 × 18, 224 pages ;
  • Nic. Stoinov : Un centenaire bulgare parle, 1962, 21 × 26, 100 pages ;
  • G. Balkanski : Cheitanov, apôtre, martyr, 1964, 21 × 27, 236 pages ;
  • G. Balkanski : Libération nationale, révolution sociale, 1969, 21 × 27, 186 pages ;
  • P. Losanov : La Dénonciation du culte, 1970, 14 × 21, 46 pages ;
  • Cranston : Bakounine-Marx, 1970, 14 × 21, 36 pages ;
  • Mandjoukov : Macédoine de vol d’oiseau, 1970, 14 × 21, 38 pages ;
  • M. Bakounine : Un Programme, 1971, 14 × 21, 94 pages ;
  • G. Balkanski : La Commune de Paris, 1971, 14 × 21, 60 pages ;
  • G. Balkanski : Le Fascisme et son œuvre, 1974, 21 × 30, 18 pages ;
  • M. Bakounine : De la révolution, 1974, 21 × 30, 20 pages ;
  • Collectif : Le Parti « critique », 1974, 15 × 21, 68 pages ;
  • G. Balkanski : Agriculture collective, 1974, 15 × 21, 50 pages ;
  • Recueil d’articles choisis de « Notre route », 1978, 15 × 21, 122 pages ;
  • G. Balkanski : Histoire du mouvement libertaire bulgare, 1982, 15 × 21, 108 pages ;
  • P. Mandjoukov : Mémoires (5 vol.), 1982, 21 × 30, 952 pages ;
  • G. Balkanski : Problème national et fédéralisme libertaire, 1983, 15 × 21, 34 pages.

Au total, 38 livres et brochures représentant 4 111 pages. Écrits totaux : 6 396 pages.

VII. De plus, l’UAB en exil a participé, par ses délégués, à la fondation de l’Internationale anarchiste en 1968 et à tous ses congrès, au secrétariat de l’Association internationale des travailleurs et à tous les congrès de cette internationale ouvrière. Elle répondait à tous les appels d’aide financière du mouvement anarchiste et anarcho-syndicaliste en Italie, Espagne et Portugal. Avec la cotisation aux deux internationales, la somme totale dépasse largement dix mille francs français.

VIII. Elle possède des machines et outils de travail en très bon état d’une valeur marchande actuelle de douze mille francs français.

IX. Elle ne connaît aucun déficit et ses disponibilités en caisse, fin 1983, s’élèvent à :
- la revue Notre route : 11 183 F.
- Fonds d’édition « Notre route » : 9 648 F.
- Commission d’aide aux antifascistes : 6 651 F.
- Fonds d’entraide des membres de l’UAB : 2 428 F.
Soit un total de 29 910 F.

X. Enfin, l’UAB dispose de deux immeubles qui seront légués, l’un d’une valeur de 150 000 F et l’autre de 300 000 F à la Fédération anarchiste française et à la Fédération anarchiste de Bulgarie (après la libération de notre pays). Et l’Union anarchiste bulgare en exil, membre collectif de la Fédération anarchiste en Bulgarie, continue toujours ses activités. Ceux qui aiment confondre l’anarchisme avec le désordre et la désorganisation ont un bon exemple à retenir.

Extrait de « Notre route » [G. Balkanski]


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard