[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1986 (n° 600 à 643) > .627 (10 juil. 1986) > [Présentation des secrétariats de la Fédération anarchiste]

Présentation des secrétariats de la Fédération anarchiste

Le jeudi 10 juillet 1986.

Le but de ces deux pages n’est pas de présenter la Fédération anarchiste : cela nécessiterait la publication d’un compte rendu d’activités et de propagande de chacun des groupes et individus adhérents. Mais ces groupes et individus sont réunis pour construire et essayer de renforcer notre organisation. Pour fonctionner, celle-ci s’est dotée de plusieurs secrétariats, tous choisis à l’unanimité chaque année lors du congrès de la Fédération anarchiste. Chacun fonctionne selon le mandat élaboré en congrès. Si leurs tâches sont précises, ils doivent pour la plupart de leurs activités travailler de concert. Pour faciliter cette concertation se tient chaque mois un Comité de relation avec tous les secrétariats, avec la présence du Secrétariat général chargé d’assurer son bon déroulement. Tout militant de la Fédération anarchiste peut y assister. Chaque secrétariat énonce son bilan, les critiques et propositions ont libre cours. Tous essaient de remédier aux dysfonctionnements qui ont pu se produire. Le C.R. ne peut sortir de ce cadre, car seul le congrès, réunissant l’ensemble des militants ou leurs mandataires, est décisionnel. Mais laissons les secrétariats se raconter eux-mêmes.

La rédaction



Administration

Nommés pour deux ans, lors du congrès de la Fédération anarchiste, les administrateurs sont chargés de gérer deux des plus anciennes œuvres de notre organisation : le Monde libertaire et la librairie du même nom. La tâche est lourde et prenante, mais les efforts constants qu’il faut produire pour maintenir l’équilibre financier de ces oeuvres sont le produit de toute une équipe et pas seulement des deux administrateurs.

Tenue par des permanents techniques, la librairie du Monde libertaire s’est développée considérablement ces dernières années, depuis son aménagement au 145, rue Amelot. De nouveaux rayons ont été créés, d’autres se sont agrandis, dans un souci constant de présenter un éventail de livres et de disques de qualité pouvant satisfaire la soif de culture et d’information des milliers de sympathisants, militants et auditeurs de Radio-Libertaire qui y font leurs emplettes.

Quant au Monde libertaire, malgré sa santé financière précaire, il a su se doter du matériel technique nécessaire à sa réalisation pour préserver son indépendance et l’accroitre de jour en jour.

Ces réalisations sont loi d’avoir atteint leur achèvement et sont en constante évolution. Et c’est par les efforts conjugués de tous, militants et sympathisants, que ces œuvres pourront enfin croître et multiplier à l’infini, partout où cela sera possible.

Les administrateurs


Radio-Libertaire

C’est l’été, moment privilégié pour se reposer et pour changer d’air, mais c’est aussi le moment privilégié des pouvoirs pour accomplir leurs sales besognes, alors gare ! La bande F.M. connaît sa troisième vague de radios (à fric et à connerie), ce sont les radios « libres » qui en font les frais. Ici et Maintenant recouverte, Radio-Libertaire brouillée par une radio occulte qui ne s’annonce toujours pas, etc.

Pour résister au glacis des radios locales privées, les radios libres doivent s’unir et se doter d’une charte qui fasse que partout où le mercantilisme, la politique et la débilité bafoueront la liberté d’expression, toutes s’insurgent et agissent ensemble. Pour l’heure, Radio-Libertaire, consciente de ces problèmes, se fait fort de continuer d’émettre et d’être audible, dans l’esprit qui a toujours été le sien : sans concession envers quelque pouvoir que ce soit, le respect des radios voisines et l’affirmation de son soutien envers toute radio victime de la répression ou de la guerre des ondes, et enfin le parti pris d’une programmation de qualité ainsi que le développement de la propagande anarchiste.

Nous vous présenterons en septembre la nouvelle grille de Radio-Libertaire, avec des changements d’horaires, des nouveautés et la volonté de développer les informations. Dès à présent un nouveau numéro de téléphone est à votre disposition, c’est le répondeur de Radio-Libertaire. Le 42.58.90.50 vous donnera accès à la liste des lieux et spectacles pour lesquels la carte d’auditeur de R.-L. (100 F, seule source financière de fonctionnement de la radio) donne droit à des réductions, ainsi qu’une partie des programmes de la radio et les annonces de la Fédération anarchiste. Restez à l’écoute, le 89.4 MHz n’a pas fini de faire parler de lui. Salut et révolution.

Le secrétariat à la programmation


Secrétariat Histoire et Éditions

Il se trouve placé sous la responsabilité d’un secrétaire mandaté par le congrès de la Fédération anarchiste. Ce secrétaire s’entoure d’une équipe de plusieurs personnes afin de mener à bien les différentes tâches lui incombant, et qu’il ne pourrait effectuer seul.

Le travail du secrétariat Histoire-Éditions de la FA s’articule autour de deux grands axes complémentaires. 1. Le rassemblement d’un maximum de documents relatifs à l’histoire passée et présente de la Fédération anarchiste et du mouvement anarchiste français et international, et le classement de toute cette documentation. Pour ce faire, un centre d’archives a été mis sur pied. Il regroupe journaux, revues, livres, affiches, photos qui émanent de la FA et du mouvement anarchiste ou qui traitent de l’anarchisme à un degré ou à un autre.

À moyen terme, nous envisageons de transformer ce centre en un véritable centre de documentation permettant au militant anarchiste, au chercheur ou à quiconque souhaitant obtenir des renseignements sur tel ou tel aspect de notre histoire, de consulter un maximum de documents.

Pour l’heure, si vous éditez un journal, une revue, un livre, une affiche… n’hésitez pas, faites-nous en parvenir un exemplaire. Si vous disposez d’archives dont vous craignez qu’elles ne se dispersent… confiez-les nous.

2. L’édition, au niveau fédéral, d’un maximum de livres anarchistes ou concernant l’anarchisme. Ceci n’est pas simple car nous nous heurtons sans cesse aux obstacles que constituent l’absence d’un circuit de distribution adapté au livre anarchiste et nos faibles moyens financiers.

Cependant, nous avons décidé de développer nos éditions, étant donné l’importance du livre pour notre propagande, et nous avons envisagé une nouvelle présentation de nos livres ainsi qu’une formule d’abonnement.

À terme, nous espérons parvenir à sortir trois titres par an. Pour ce faire, votre aide nous est tout à fait fondamentale.

Secrétariat H.-E.


Communiqué du secrétariat Histoire et Editions

À partir du mois de juin, le tarif de l’abonnement pour trois titres aux Éditions du Monde libertaire s’élève à 250 F (au lieu de 200 F).
NOM : ………
PRÉNOM : ……
ADRESSE : ……
RÉGLEMENT : ❑ 250 F ❑ 300 F (en soutien)
TITRES CHOISIS (cocher trois titres ) :
❑ Souvenirs de Maurice Joyeux,
❑ Dictature et Révolution de Luigi Fabbri,
❑ Textes choisis de C. Berneri,
❑ La pédagogie libertaire de Jean-Marc Raynaud.
À renvoyer, avec règlement, aux Editions du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris.

Dans le cadre de la commémoration « Espagne 36 », les Éditions du Monde libertaire vous proposent les deux ouvrages de Gaston Levai : L’État et l’histoire et Espagne 36-39 pour 100 F les deux volumes.
Le secrétariat


Imprimerie

Au cours des années, la Fédération anarchiste s’est dotée d’outils de propagande pour la diffusion de la pensée anarchiste. Une librairie tout d’abord, puis une radio... il nous manquait une imprimerie, instru-ment indispensable à notre organisation à plus d’un titre.

Au-delà des multiples ressemblances qu’elle partage avec d’autres imprimeries commerciales, l’imprimerie de la F.A. s’en distingue sur un point fondamental, et cela fait sa force : elle est l’outil d’une organisation révolutionnaire. Elle bénéficie donc d’une position de force qui lui permet de résister aux intimidations du pouvoir, oppressions de toute sorte. Toutes les expressions au service des luttes émancipatrices peuvent y voir un avantage certain.

Née dans les années soixante-dix avec du matériel ronéo, elle continua par la suite son activité sur une offset de bureau que faisait tourner bénévolement quelques camarades, après leurs heures de travail. Face à l’importance de son développement, l’organisation s’est dotée d’un, puis de deux permanents, en même temps que d’une véritable offset d’imprimerie.

La dynamique était engagée, le congrès 1986 de la F.A. décida l’achat d’une deuxième offset, de plus grand format, la mise en place d’une structure professionnelle et d’un nouvel essor dans son activité.

Notre travail touche tout ce qui s’exprime en offset : tracts, affiches, affichettes, posters, brochures, revues, journaux, autocollants, cartes de visite, en-tête de lettres, etc. Par ailleurs, nous pouvons effectuer les travaux de photocomposition (frappe de textes) pour vos livres, brochures, journaux… et de montage pour vos maquettes. Nous avons égale-ment un atelier de photogravure. Pour tous ces travaux, vous pouvez nous contacter pour l’établissement d’un devis (gratuit) ou pour tous renseignements complémentaires.

Les investissements que nous entreprenons coûtent cher, pour développer cette dynamique nous comptons sur votre contribution en charge de travail et en soutien financier. Pour nous contacter : librairie du Monde libertaire (imprimerie), 145, rue Amelot, 75011 Paris (tél. : 42.59.98.84).

Administration imprimerie


Comité de Rédaction

Le comité de rédaction, secrétariat à responsabilité collective, a la tâche de présenter chaque semaine à ses lecteurs (depuis 1977, date du passage du mensuel à l’hebdo) un Monde libertaire de qualité, ce qui, il faut bien le reconnaître, n’est pas un travail de tout repos… Depuis 1954, il a suivi et épousé tous les combats, ce, malgré ses faibles moyens, mais grâce à l’énergie et au travail de tous et de chacun.

Les membres du CR sont nommés chaque année lors des congrès de la F.A. et s’entourent de toutes les bonnes volontés qui désirent s’investir dans ce travail, afin d’assurer ensuite la continuité du journal.

Nous nous réunissons deux fois par semaine afin d’assurer la commande d’articles, la lecture du courrier reçu et la construction du journal. Tous les articles que nous recevons sont lus par chaque membre du C.R. (dans la mesure du possible), avant d’être acceptés ou refusés. Lorsqu’un problème se pose, nous demandons à l’auteur de l’article son accord avant de faire une quelconque modification sur le fond. Mais bien sûr, les articles refusés le sont bien souvent pour des problèmes de forme ou pour manque d’intérêt. Afin d’en rendre possible la compréhension, il faut parfois réécrire entièrement certains articles que nous recevons…

Qu’à cela ne tienne ! Nous encourageons chaque fois que l’occasion se présente nos rédacteurs en motivant notre refus par un courrier, et en proposant à l’auteur une nouvelle rédaction.

Outre ces envois spontanés, l’une des tâches du C.R. est de commander des articles de fond, afin de coller le plus possible à l’actualité et d’offrir un journal attrayant.

Le Monde libertaire est bien sûr le journal de tous les militants de la Fédération anarchiste et doit, à ce titre, refléter tous les courants de pensée qui peuvent avoir cours dans notre organisation. Le C.R. s’efforcera cette année de contacter des personnalités extérieures afin de leur ouvrir nos colonnes. Les articles n’engageant que leurs auteurs, nous les passerons in extenso en prenant toutefois le soin de les présenter.

Étant le reflet du mouvement libertaire, dans sa perpétuelle évolution et, bien sûr, dans ses contradictions, il nous arrive d’avoir des positions divergentes sur des questions d’actualité. Il n’est pas question d’entamer dans nos colonnes des polémiques ou de trancher des débats qui n’ont pas eu lieu au sein de la F.A. Nous ne sommes pas un bulletin interne, mais le journal d’une organisation synthésiste, qui reconnaît les différents courants de pensée du mouvement libertaire.

Le travail du C.R., outre ses réunions hebdomadaires, est aussi en dernier lieu, cela le dimanche, de boucler chaque numéro en corrigeant une dernière fois chaque article ; cela se fait après la photocomposition et le montage qui sont assurés par l’unique permanent, qui doit parfois supporter le retard pris dans l’élaboration du journal, au prix de nuits blanches ! Sinon, point de journal le jeudi, ce qui n’est pas arrivé depuis maintenant plus de trente ans. Sauf en juin 1968… Mais à l’époque, nous soutenions les imprimeurs en grève dans leur lutte.

Rendez-vous pour le numéro 1000 ? [1].
Le comité de rédaction


Relations internationales

Formellement, le travail du secrétariat aux Relations internationales est celui du secrétariat aux Relations extérieures étendu au domaine international. Il s’agit pour lui de créer, conserver, améliorer les contacts avec les organisations anarchistes de par le monde, de se tenir en rapport avec elles pour tout ce qui touche les événements mondiaux et les activités des anarchistes.

Toutefois, les relations et le suivi qu’elles impliquent ne se limitent pas aux seules organisations anarchistes ou anarcho-syndicalistes. Par extension, la Fédération anarchiste en est venue à entretenir des liens avec les mouvements sociaux, groupes de pression qui, malgré leur faible composition anarchiste n’en demeurent pas moins importants. Même si les anarchistes n’y sont pas impliqués, ou indirectement, ces organisations, par l’impact qu’elles possèdent sur la société, les principes qui les animent, leur fonctionnement, leur participation aux luttes émancipatrices, font partie du champ de nos compétences.

Si nous voulions schématiser, trois types de relations seraient à distinguer. Les liens avec les organisations anarchistes spécifiques ou anarcho-syndicalistes, liens organiques et/ou structurels. Les contacts avec les mouvements dont les objectifs sont proches des nôtres ou porteurs d’une sensibilité libertaire affirmée. Sans vouloir être exhaustif, la Fédération anarchiste italienne (FAI) ou la Fédération anarchiste ibérique (FAI) entrent dans le domaine des relations privilégiées, tandis que les Industrial Workers of the World (IWW) ou la SAC suédoise appartiennent au second domaine.

La troisième catégorie (le mot est horrible) contient tous les mouvements politiques, organisations syndicales dont la représentativité est évidente et dont les potentialités libertaires ne demandent qu’à s’affirmer ou à se révéler. Gardons à l’esprit qu’aux trois principes qui guident notre action (dénoncer, soutenir, organiser), s’accompagne obligatoirement la propagande. Élargir notre audience, telle est la priorité. Et nos capacités à trouver notre solidarité ne peut que renforcer notre crédibilité. Par là même, nous aider à développer le mouvement anarchiste international. Il en est ainsi pour des mouvements comme la COB bolivienne, les associations de squatters hollandais, les organisations pacifistes et/ou antinucléaires, et tout récemment la NUM britannique (National Union of Mineworkers).

La Fédération anarchiste française est fédérée à l’International des fédérations anarchistes (IFA) et travaille étroitement avec son secrétariat dont le mandat est assuré par nos camarades italiens de la FAI. Notre tâche est là aussi double car il nous faut travailler au renforcement de cette internationale anarchiste dont le prochain congrès ordinaire se tiendra en novembre à Paris. Nous aurons la chance d’accueillir les camarades anarchistes du monde entier. Certains rejoindront l’IFA tandis que les autres s’attacheront à conserver des relations de travail fructueuses. D’ici là, le secrétariat aux Relations internationales aura à diffuser l’information, voire participer à une contre-information soucieuse des réalités. La page « Informations internationales » du Monde libertaire vous y donne accès chaque semaine. Mais le secrétariat renseigne également les camarades de tous les pays sur l’action, les objectifs des libertaires qui militent un peu partout dans le monde.

Relations internationales


Relations intérieures

Parmi les secrétariats de la Fédération anarchiste, celui des Relations intérieures est sans doute des plus essentiels, car son rôle principal est de servir de trait d’union entre les groupes, permettant ainsi de concrétiser en quelque sorte le lien fédératif lui-même.

Mettre en rapport les groupes entre eux, maintenir les contacts avec les militants, faire circuler l’information au sein de l’organisation, ventiler les contacts entre les groupes : voici les tâches prioritaires des Relations intérieures. Tâches simples, « techniques », mais dont l’importance n’échappera à personne.

Les fonctions des R.I. ne se limitent pas cependant à un rôle passif de « boîte aux lettres », et comme cela est signifié dans nos principes de base, ce secrétariat se doit aussi d’impulser, de coordonner et de faciliter le travail militant des groupes. Et cela de plusieurs manières :
• en proposant des thèmes de campagnes qui pourront ou non être repris à leur compte par les militants ;
• en répondant à toute demande d’aide de la part des groupes (renseignements divers, envois d’orateurs ou de militants, etc.) ;
• en cherchant et en mettant à la disposition des groupes du matériel de propagande, qu’il s’agisse de tracts, brochures ou affiches ;
• en impulsant ou en prenant en charge des cours de formation ;
• en se déplaçant à chaque fois qu’il s’avère nécessaire, pour faciliter la coordination des groupes entre eux, ou des sympathisants qui veulent adhérer à la Fédération anarchiste.

La tâche des R.I., on le voit, est donc des plus vaste. L’étendue des fonctions de ce secrétariat a d’ailleurs conduit depuis trois ans à la consti-tution d’une commission de propagande pour seconder les R.I., chargée plus particulièrement de tout ce qui touche la propagande et la formation.

Secrétariat aux Relations intérieures


Relations extérieures

Il ne s’agit pas dans cette présentation du secrétariat chargé des Relations extérieures (R.E.) de reprendre in extenso les Principes de base de la Fédération anarchiste, mais de présenter d’une façon plus pratique son fonctionnement. Rappelons néanmoins que les anarchistes organisés de la FA reconnaissent que la seule propagation des idées est insuffisante. Ainsi les RE sont en quelque sorte le porte-voix de ce qui se fait à la fédération.

En ce qui concerne le côté technique, il convient de rappeler que le secrétaire est nommé en congrès. Il s’entoure d’une équipe plus ou moins importante suivant les années. Il a pour rôle, d’une part, d’assurer des contacts amicaux avec les groupements, associations, organisations, etc., et de faire connaître en leur sein notre presse, nos actions, nos objectifs, nos options. Il va sans dire que de tels résultats ne peuvent être obtenus sans réciprocité.

Le secrétariat, en coordination avec les groupes ou les commissions de travail, prépare et organise d’une façon pratique les campagnes fédérales décidées en congrès. Il assure également tout un suivi de l’actualité, qu’elle soit militante ou non, et la répercute dans l’organisation.

Ainsi, suivant l’événement, il peut décider de l’investissement de la fédération, toujours en relation avec les groupes, sur telle ou telle lutte. Ainsi ceci peut se traduire soit par des communiqués, soit par l’organisation de meetings ou une participation à des manifestations, collectifs, cartels… On peut citer, pour exemple, la manifestation à propos de Tchernobyl, au mois de mai dernier.

Dénoncer, soutenir, organiser… le poids et la crédibilité d’une organisation révolutionnaire se jugent sur ses capacités à répondre aux institutions étatiques et aux structures autoritaires de tout pelage. Cette année, le secrétariat assurera, à partir du mois de septembre, une émission mensuelle sur Radio-Libertaire. La radio est un moyen plus intéressant, car plus vivant que le journal, pour la diffusion de l’information.

L’apathie, la lassitude malsaine du mouvement social ne laisse pas d’inquiéter. Avec l’arrivée du nouveau gouvernement, et les dernières mesures, il y a du pain sur la planche et la Fédération anarchiste, plus que jamais, se doit d’être présente !

Secrétariat aux R.E.
Permanence du secrétariat tous les vendredis, de 18 h à 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris (tél. : 16/1.48.05.34.08).


[1Sur l’histoire du ML, vous pouvez lire un texte de M. Joyeux paru dans « Volonté anarchiste » n° 25, brochure éditée par le groupe Fresnes-Antony de la Fédération anarchiste.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones