[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

PTT

les sept de Lezennes
Le jeudi 4 avril 1991.

L’affaire des postiers de Lezennes remonte à la fin de l’année 1989. Les postiers du centre de tri postal de Lille-Lezennes ont observé des arrêts de travail d’une heure par jour du 7 novembre au 7 décembre 1989. Au cours de ce conflit, sept postiers ont été sanctionnés par M. Quilès, ministre des PTT.

Alors que l’action collective et largement majoritaire était soutenue par l’intersyndicale : CGT, SUD, FO et CFDT, c’est sur sept membres du seul syndicat SUD que vont s’abattre les sanctions : exclusion temporaire sans traitement pour deux d’entre-eux et mutation d’office pour les autres.

Après une forte mobilisation (manifestations, réunions, meetings…), pendant près de sept mois sur la région, et la formation d’un comité de soutien national composé notam-ment de l’écrivain Gilles Perrault, de Monseigneur Gaillot, évêque d’Evreux, et de Maître Henri Noguères (LDH), M. Quilès fit mine d’apaiser le conflit en « réintégrant les agents suspendus ». Or cela ne permit que de réduire les « mise-à-pied » temporaires de 2 des agents les plus lourdement sanctionnés, Philippe Legrand et Michel Mercier. En effet, l’administration a décidé de muter les grévistes et de démanteler une organisation syndicale gênante (+ de 35 % des voix aux dernières élections au centre de tri).

Quatorze mois après les faits, qu’en est-il ? Tous les postiers sanctionnés du centre de tri ont été déplacés d’autorité et éparpillés dans de petits bureaux avec un séjour minimum de deux ans. certains ont été notés au « demi-choix », ce qui supprime les primes, retarde l’avancement et interdit le passage des concours… Philippe Legrand, lui, a été noté à I’« ancienneté ». Mêmes conséquences que le « demi-choix » avec en plus l’impossibilité de faire des demandes de mutations.

Les différentes négociations syndicales butent actuellement sur les cas de Michel Mercier et de Philippe Legrand. En ce qui concerne le premier, on veut l’empêcher de retourner au centre de Lezennes. Le cas de Philippe est autre, puisqu’on ne lui donne le choix qu’entre un petit bureau de poste dans le Nord ou dans une autre région. On ne veut de lui dans aucun grand centre de tri.

L’affaire reste donc à suivre…

José Da Costa (groupe Humeurs noires : Lille)


Pour information : syndicat SUD-PTT du Nord/Pas-de-Calais, Lille-Lezennes C.T., 59035 Lille cedex.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones