[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2015 (n° 1760 à 1777) > 1770 (2-8 avril 2015) > [Décès de Philippe Coutant]

Décès de Philippe Coutant

Le jeudi 2 avril 2015.

C’est une grande perte pour la si belle idée d’anarchie. Philippe était un homme bien, intègre et honnête. Philippe Coutant est décédé dans la nuit du 28 février des suites d’un AVC à l’âge de 64 ans.

Il savait, je trouve, particulièrement bien lier théorie et pratique, sans même une frontière entre les deux. Il commença par être maoïste dans les années 1970, puis il devint communiste libertaire. Il a beaucoup milité et écrit pour le Scalp dans les années 1990. Je me souviens lire, dans ma province retirée, ses textes de Nantes dans No Pasaran. Il aida aussi beaucoup le Gasprom, association locale de la Fasti (Fédération des associations de solidarité avec tous les immigrés). En 1995, il fut l’un des fondateurs de la CNT nantaise. Depuis quelques années, il se disait individuel et il l’était effectivement ; pas individualiste, mais non encarté, pas dans un groupe politique particulier. Philippe participait beaucoup aux luttes et aux actions : il était engagé à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes et il expérimentait avec d’autres l’autogestion à B17, notre beau local nantais. Il tenait un Infokiosque et un site, 1libertaire@free.fr, avec une myriade de textes tous les plus intéressants que les autres. D’ailleurs, quand je me posais une question, c’était à lui que j’envoyais un e-mail. Il animait aussi une émission de radio, « Le Magazine libertaire », sur Alternantes, où il recevait les différents acteurs et collectifs nantais et ligériens et diffusait des débats et des conférences.

En 2007, courageux et ayant soif de savoir, il s’inscrit en fac de philosophie, d’abord à Nantes, puis à la Sorbonne. Il publie deux livres : Le Sujet et le capitalisme contemporain et Gérer sa vie, aux éditions de la Gréneraie. C’était un foucaldien de gauche, pourrait-on dire. Son décès, si abrupt et si lourd, ne peut que nous encourager à poursuivre la lutte, celle qu’il avait fait sienne.

Gilles Durand
Groupe Joseph-Déjacque de la Fédération anarchiste (Nantes)





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones