[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1954 (n° 1 à 3) > …1 (oct. 1954) > [« Drôles de voyages »]

Livre du mois

« Drôles de voyages »

de Michel Ragon
octobre 1954.

Michel Ragon nous avait donné Les Écrivains du peuple, malheureusement épuisé, suivi d’une Histoire de la littérature ouvrière qui a sa place dans la bibliothèque de tout homme préoccupé de l’évolution de l’intelligence, enfin Drôles de métiers où il s’affirmait comme l’un des espoirs les plus authentiques de la jeune littérature.

Aujourd’hui parait de ce jeune écrivain, un nouvel ouvrage Drôles de voyages, second volet d’une vie vagabonde qu’il a entrepris de nous décrire et où transparait le dur apprentissage auquel cet ouvrier autodidacte a été contraint de se soumettre afin d’acquérir la maitrise qui lui permet d’exercer le « métier » d’écrivain.

Dans Drôles de métiers, Ragon nous avait fait pênétrer à l’intérieur de son personnage, petit paysan vendéen, épris de liberté, assoiffé de justice sociale, se débattant à travers des « carrières » dont les bifurcations multiples le ramenaient inéluctablement vers le livre qu’il portait en lui et qui apparaissait comme le fil impalpable qui guidait ses multiples périgrinations.

Plutôt que sa suite, Drôles de voyages nous apparait comme la juxtaposition de l’œuvre qui le précède et c’est bien ainsi. Le circuit dont il nous trace les savoureux instants que nous révélait Drôles de métiers.

L’itinéraire de cet ouvrage récent nous promène à travers une Allemagne mal guérie de ses poussées de fièvre, nous conduit vers un truculent Danemark qu’aurait aimé Rabelais, muse dans les grasses campagnes anglaises où se mêlent tendrement les couleurs blondes qui couronnent les visages rieurs des
filles et les épis courbés sous le poids du grain avant de se terminer par une note satirique sur les rives pelées et calcinées de l’Adriatique.

L’ironie, parfois voilée d’une pointe d’amertume, le style net, clair, l’humanité qui baigne les personnages de cet ouvrage de qualité garantissent son succès auprès du lecteur. Michel Ragon, jeune écrivain, issu des milieux libertaires et qui ne s’en cache pas, n’est encore qu’au commencement d’une œuvre dont nous attendons la suite avec impatience.

Maurice Joyeux

Drôles de voyages, Michel Ragon (Albin Michel éditeur).


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Cgécaf | Cartoliste | Placard