[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

« PLPL »

Le jeudi 18 octobre 2001.

Ce mois-ci, nos amis de PLPL (Pour Lire Pas Lu), « le journal qui mord et fuit », réjouissante feuille de critique des médias, décernent la « laisse d’or » — qui récompense le/la journaliste le/la plus servile du mois — à Mme Josyanne Savigneau, une des plumes renommées du QVM [*] (Quotidien vespéral des marchés). De l’aveu des responsables de PLPL, cette décision aurait nécessité un gros travail préalable, étant donné la consistance du dossier rassemblé sur celle qu’ils qualifient de « laquais de BHL, d’attachée de presse de Sollers et de Houellebecq, et de potiche de Guillaume Durand ». Quant au dossier central du numéro, il porte sur les « pyromanes de l’insécurité », c’est-à-dire sur tous ces faiseurs d’opinion — journalistes et politiciens de droite ou de « gauche » — qui, l’œil fixé sur « la montée croissante de la délinquance et de la violence », travaillent consciencieusement à faire de la « sécurité » le « sujet de préoccupation numéro un des Français ». Qu’on ne s’y trompe pas, cependant. Quand on nous parle de « délinquance », c’est évidemment aux jeunes des quartiers populaires qu’on pense, pas aux patrons coupables de blanchiment de capitaux ou d’abus de biens sociaux. Quant à la « violence », on fait une exception pour celle des forces de l’« ordre », surtout quand elle s’exerce — à Göteborg ou à Gênes — contre les commandos de « casseurs anarchistes », une espèce pour laquelle l’éditorialiste du QVM n’a pas plus de sympathie que n’en a M. Christophe Aguiton, l’un des représentants les plus bavards de l’antimondialisation « convenable ».

Dans un texte intitulé « Les médiAttac », PLPL s’occupe d’ailleurs du cas de ce dernier personnage, en relatant la course-poursuite médiatique à laquelle il s’est livré depuis ce printemps avec un autre des porte-voix d’Attac, M. Bernard Cassen, afin de tenter de remporter le « trophée du PPA » [*], en oubliant que « collaborer avec les médias qui mentent, c’est aussi leur octroyer le pouvoir de choisir des porte-parole de la contestation disponibles et conformes à leurs attentes ». Si le lecteur brûle d’en savoir un peu plus sur tous ces sujets ou si, par exemple, il est curieux de connaître le nom des deux derniers lecteurs du mensuel le Koursk [*], le mieux est encore qu’il aille y voir par lui-même, en gardant à l’esprit qu’un journal qui baptise M. Ch. Aguiton de « BHL de la contestation » ne peut pas être tout à fait mauvais.

Salvador Lui


PLPL, n° 6, octobre 2001, 12 pages, 10 FF.


[*Pour ceux qui ne seraient pas encore familiarisés avec le lexique « sardonique » de base, on rappellera que le PPA est le Parti de la presse et de l’argent ; quant aux QVM et au Koursk, ils sont plus communément appelés Le Monde et Le Monde des débats.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones