[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2001 (n° 1226 à 1262) > 1254 (18-24 oct. 2001) > [Manifs antiguerre à travers le monde]

Manifs antiguerre à travers le monde

Le jeudi 18 octobre 2001.

Face aux frappes américaines en Afghanistan, de nombreuses manifestations se déroulent en ce moment, un peu partout sur la planète, pour protester contre le capitalisme en armes. Voici un compte-rendu rapide de celles dont nous avons eu connaissance. Toutes ces informations sont disponibles sur le site web de la Fédération anarchiste à l’adresse suivante : http://www.federation-anarchiste.or.... Elles y sont beaucoup plus développées, et vous y trouvez en outre de nombreux textes d’analyse et de réflexion, ainsi que des tracts et des communiqués. Enfin, nous y annonçons les manifestations à venir.

Depuis le 11 septembre, c’est plus de 300’000 manifestants qui ont protesté un peu partout sur la planète contre la guerre. Dès le 14 septembre, 2’000 personnes manifestent à New York. Le 16, ils sont 4’000 à San Fransisco. Le 21, ils sont 1’000 à Glasgow, 3’000 à Londres, 2’500 à Turin, 1’000 à Albuquerque. Le 22, on compte 5’000 manifestants à Berlin, à Florence, 4’000 encore à Londres, 2’000 à Munich, 200 à Reykjavik et 100 à Honolulu. Le 23 septembre, ils sont 3’000 à Vancouver, 2’000 à Oslo le 25. Le 27, 10’000 personnes défilent à Athènes, 30’000 à Naples, et 200 à Vienne. Le 28 septembre, 50 personnes protestent à Rio de Janeiro et 150 à Sao Paolo. Le 29, 10’000 manifestants à Barcelone, 3’000 à Berlin, 1’500 à Buenos Aires, 100 à Curitiba (Brésil), 50 à Kuala Lumpur (Malaisie), 200 à Malmö (Suède), 100 à Mambusa Harbourg (Kenya), 3’500 à Montreal, 100’000 à Rome, 50 à Rio Grande, 10’000 à San Francisco, 5’000 à Amsterdam, et d’autres ailleurs. Des manifestations ont eu lieu en Suisse, Australie, Portugal, Brésil, France, Italie, Allemagne, Angleterre, Kenya, et aussi au Canada et aux USA.

Manifestation contre la guerre à Barcelone

Plus de 5’000 personnes ont manifesté samedi à Barcelone contre une riposte militaire des États-Unis à la suite des attentats de New York et de Washington. Organisée par le collectif « Arrêtons la guerre », qui regroupe quelque 70 associations, syndicats et partis politiques, la manifestation a appelé « l’Espagne à ne participer ni à la riposte militaire [des États-Unis] ni aux possibles ripostes de l’Otan », selon un communiqué lu à la fin de la marche. Un communiqué de l’Association des femmes révolutionnaires d’Afghanistan a également été lu et largement applaudi à la fin de la manifestation. Qualifiant les talibans d’« assassins barbares », le communiqué n’a pas manqué de rappeler que ces étudiants en théologie qui contrôlent aujourd’hui la plupart du territoire afghan avaient été financés à une époque par les États-Unis. À la suite des attaques terroristes du 11 septembre dernier, le Premier ministre espagnol Jose Maria Aznar avait offert au président américain George W. Bush un soutien sans faille de l’Espagne et autorisé les autorités américaines à disposer de l’espace aérien ainsi que des bases navales de son pays en cas de riposte.

Compte rendu de la manifestation du 8 octobre à Paris

Accès très difficile au lieu de la manif (place de la Concorde, devant l’ambassade des states) : station de métro fermée, CRS partout à chaque accès pour tenter de dissuader les militants d’accéder au lieu. Finalement, 300 personnes arrivent à se rassembler encadrées tout de suite par les CRS. Un peu de tout avec comme visible : L’Étincelle (Socialisme par en bas sur Paris), CNT, AL (avec une banderole), la FA (Le Monde Libertaire et tract) et le collectif « Faut réagir ». Ensuite, moins visible : SUD, La Riposte, la LCR et des membres de No pasaran sans oublier les passants huppés bloqués dans notre encerclement. On apprend après que 300 personnes sont bloquées rue de Rivoli avec surtout la LCR et No pasaran. Tentative de SUD pour rejoindre l’autre groupe. Les poulets hésitent, nous impressionnent, par leur présence (30 à 40 cars postés dans le quartier, lances à eau du côté de l’ambassade et autres camions dits techniques). Finalement, en nous encadrant, ils nous font passer par le jardin des Tuileries pour rejoindre l’autre groupe rue de Rivoli, après nous avoir filmés et photographiés.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones