[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAdministrationSite du Monde libertaire

sommaire du Hors-Série n° 41

Le vendredi 15 avril 2011.

Introduction, par Solidaridad Obrera, page 4
 
L’anarcho-syndicalisme espagnol (1870-1936)
Les débuts de l’anarcho-syndicalisme espagnol, par Guillaume Goutte, page 6
Les origines de la CNT, par J. Zambrana, page 9
L’essor syndicaliste, par M. Cardaba, page 11
La CNT pendant la Seconde République, par A. M. Omedes, page 13
Des comités de défense aux milices populaires, par A. Guillamón, page 15
Femmes libres et Mujeres Libres, par A. Rodrigo, page 20
La Guerre civile et la Révolution (1936-1939)
Les collectivisations libertaires pendant la Guerre civile, par A. C. Duran, page 22
La collaboration gouvernementale de la CNT, par B. Muniesa, page 25
La contre-révolution soviétique en 1937, par B. Muniesa, page 26
Les années Franco et post-Franco (1939-1975)
Défense intérieure, par O. Alberola, page 28
Les guérillas urbaines (1945-1963), par F. Aisa, page 30
Le mouvement libertaire sous le franquisme, par P. Madrid, page 31
L’escroquerie de la Transition, par J. L. G. Rua, page 32
La CNT post-Franco, par J. Casas, page 34
 
Culture anarchiste
L’action culturelle de l’anarchisme ibérique, par F. Aisa, page 36
Les athénées libertaires, par P. Millán, page 38
Francisco Ferrer et l’École moderne, par G. Goutte, page 39
La presse anarchiste avant 1939, par P. Madrid, page 43
La presse anarchiste dans la clandestinité (1939-1975), par C. Sanz, page 46
La presse anarchiste pendant la Transition, par C. Sanz, page 49
La presse libertaire pendant le XXIe siècle, par C. Sanz, page 51
Le graphisme révolutionnaire, par M. Sarró et « Mutis », page 55
Le néomalthusianisme en Espagne, par E. Masjuan, page 61
Le naturisme intégral, par J. M. Roselló, page 62
Le théâtre anarchiste, par J. T. M. Grimalt, page 63
Le cinéma anarchiste de 1896 à 1939, par J. M. C. Vila, page 64
L’anarchisme dans le cinéma espagnol contemporain, par J. M. C. Vila, page 66
 
Annexes
Entretien avec Conxa Pérez et Enric Casañas, page 68
Entretien avec Chris Ealham, page 71
Bibliographie francophone, par le Comité de rédaction du Monde libertaire, page 74

IL Y A UN PEU PLUS DE CENT ANS, les travailleurs espagnols décidèrent de se doter d’un outil leur permettant de lutter contre l’exploitation capitaliste et d’atteindre une société sans classes, c’est-à-dire sans salariat ni patronat, sans exploités ni exploiteurs, avec comme objectif l’instauration du communisme libertaire. Cet outil, ce fut la CNT (Confédération nationale du travail), qui alliait l’idéal anarchiste à la pratique syndicaliste.

Le mouvement ouvrier espagnol avait commencé à s’organiser sous l’impulsion des partisans de Bakounine au sein de la Première Internationale. Rejetant les partis politiques en tant que formations interclassistes, les libertaires espagnols créèrent, animèrent et développèrent une organisation de classe et de masse, donnant tout son sens à la formule de Karl Marx : « L’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes. » L’anarcho-syndicalisme allait ainsi prendre un essor foudroyant dans la Péninsule ibérique.

C’est ce siècle de luttes et d’expériences révolutionnaires que revisitent les auteurs des textes qui suivent, compilés en 2010 dans Solidaridad Obrera, l’organe de la CNT de Catalogne. Qu’ils en soient ici remerciés. Je tiens à remercier également celles qui m’ont grandement aidé dans ce travail de traduction, à savoir : Jacqueline Samitier, Azucena Rubio et Claire Lartiguet-Pino. Bonne lecture !

Ramon Pino Groupe Pierre-Besnard de la Fédération anarchiste


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Cgécaf | Cartoliste | Placard