[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Alternative libertaire Belgique

En route vers de nouvelles aventures !

Le jeudi 21 décembre 2000.

Depuis 25 ans qu’il existe, le journal Alternative Libertaire Belgique a publié 233 livraisons mensuelles, des suppléments (comme par exemple Chômeur, pas chien !), des dizaines d’affiches et de brochures, quelques livres, des centaines de milliers d’autocollants…

Depuis 25 ans, il est passé par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel éditorial : assemblage de tracts dans sa période activiste, feuilles de liaison dans sa période autonome, bla-bla pseudo-théorique nettement chiant dans son tournant anarchiste pur sucre, fourre-tout n’importe quoi dans sa période débattons pour débattre, de tout et avec n’importe qui…

Tout cela pour arriver à un équilibre fragile entre une ouverture aux initiatives anticapitalistes de tous bords ; la nécessaire exploration de nouvelles perspectives dans sa partie débats ; et l’affirmation de son appartenance à un mouvement libertaire riche de sa diversité qui va de la FA à Écologie Sociale, de la CNT aux réseaux autonomes (ACL, Longo Moï, Maloka, ACC, Cette Semaine, Centre Libertaire…), d’Alternative Libertaire France au Réseau No Pasaran en passant par l’OCL…

Paradoxe, aujourd’hui, Alternative Libertaire est à la fois au sommet par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés… et en bout de piste…

Au sommet, parce que tant du point de vue du contenu, de la fabrication, que de sa diffusion, nous ne pourrons pas aller vraiment beaucoup plus loin avec la formule actuelle… Vous n’avez jamais été aussi nombreux-ses à lire AL ! Merci.

En bout de piste, parce que plus d’une fois, ces dernières années, nous avons eu l’impression de redire ce que nous avions déjà dit, de refaire ce que nous avions déjà fait.

Il nous faut donc nous donner de nouvelles perspectives, de nouvelles échéances pour re-dynamiser un projet que nous croyons toujours pertinent.

Un journal transnational d’expression francophone parce qu’à l’heure de la construction du nouvel empire européen et de la globalisation capitaliste, la riposte ne peut plus se laisser enfermer dans le cadre étroit d’un État-nation, fût-il la France. Le pari étant de parvenir à réunir des textes qui touchent à l’essentiel de la critique et de la prospective. Des textes susceptibles de passionner et d’interpeller tout à la fois nos amis d’AUPEJ au Sénégal que les camarades suisses
ou français… sans oublier ce mouvement libertaire qui se (re)structure, se (re)construit ces derniers années en Belgique francophone comme au Québec.

Un journal anarchiste qui refuse tout à la fois la langue de bois et le dogmatisme qui font parfois ressembler le courant libertaire à une secte qui collectionne les excommunications. Un journal ancrer dans la vie et dans les préoccupations (non rencontrées par la presse traditionnelle) de lecteurs avides d’entendre un son de cloche dissident. Loin des donneurs de leçons, il s’agit de ne pas jeter, avec l’eau du bain, les expériences (heureuses ou malheureuses) tentées, avant nous, par celles et ceux qui avaient les mêmes aspirations en un monde enfin débarrassé de l’exploitation et de l’oppression.

Un journal de débats, qui sans verser dans le café du commerce ou les polémiques personnelles stériles, n’hésite pas à déranger ses lecteurs (de tous les bords) en remettant sur le métier de la discussion, jusque et y compris, les évidences « indiscutables » des uns et des autres. Un outil d’expression libre qui permet à chacun-e de nourrir sa réflexion propre et de faire lui/elle-même sa propre synthèse. À nous (… à vous) d’emporter l’adhésion par la clarté, la simplicité et l’évidence de nos, de vos arguments.

Pour réaliser cet ambitieux projet et pour-suivre son chemin, Alternative Libertaire doit maintenant muer, comme un lézard qui, régulièrement, perd son ancienne peau pour pouvoir grandir et se développer.

Concrètement, dans quelques mois, Alternative Libertaire va changer de rythme de parution. Le journal mensuel deviendra une revue trimestrielle, nettement plus fournie, afin de mieux maîtriser le temps et de vous proposer une sélection de textes à la fois mieux réfléchie et dégagée des faux impératifs de I’« actualité » qu’on nous impose.

Pratiquement, pour ce qui concerne les abonnements, rien ne change, ou si peu. L’imprimerie qui assure la base matérielle indispensable à la réalisation du journal, déménagera juste avant l’été 2001 vers les cieux plus cléments de la Charente Maritime. Cela ne changera rien quand aux services rendus aux abonnée-e-s et aux libraires en Belgique. Il est évident que le trimestriel y gardera de profondes racines de par le seul fait de son réseau d’amitiés et de par son histoire. Nous y garderons la même boite postale ainsi que le même compte bancaire afin de faciliter le versement de vos abonnements. Est-il utile d’aborder l’envoi de vos textes ? Vous êtes de plus en plus nombreux-ses à nous les envoyer par courrier électronique (libertaire@swing. be)… Alors, les poster vers Bruxelles ou vers ailleurs...

Il va sans dire, mais c’est encore mieux en le disant, que ce nouveau pari ne pourra réussir qu’avec l’aide et le soutien que vous lui apporte-rez… Certain-e-s d’entre vous, depuis maintenant plus de 20 ans. Quelle fidélité…

Sans publicité, sans subventions privées ou publiques et sans le soutien des militant-e-s d’un parti ou d’une organisation, Alternative Libertaire (revue indépendante de débats et critique sociale), ne continuera à se développer que grâce à votre participation, à votre énergie, à vos textes, à vos coups de gueule, à vos abonnements, à vos dons…

Avant cette grande mutation, Alternative Libertaire mensuel continuera à paraître, normalement, au moins jusqu’au numéro de février 2001… avant d’interrompre pendant quelques semaines (le temps du déménagement) sa parution… et de vous revenir tout neuf et tout pimpant, dans sa nouvelle formule trimestrielle, au printemps 2001.

Babar. — Alternative Libertaire Belgique


Plus d’infos sur notre site internet
http://users.skynet.be/AL/
ou par courrier électronique
ou par la poste à l’adresse
BP 103, Ixelles 1, 1050 Bruxelles.
AL-B est en vente dans les différentes librairies de la Fédération anarchiste.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones