[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2001 (n° 1226 à 1262) > 1232 (15-21 févr. 2001) > [Les prud’hommes condamnent la mairie de Lille !]

Emplois-jeunes

Les prud’hommes condamnent la mairie de Lille !

Le jeudi 15 février 2001.

La mairie de Lille a été condamnée ce jeudi 8 février 2001 par le tribunal prud’homal de la ville à verser 82 000 FF de dommages et intérêts à chacun des trois emplois-jeunes dont elle n’avait pas reconduit le contrat en juin dernier.

Les trois emplois-jeunes avaient été recrutés par la municipalité pour assurer l’animation des espaces verts de la ville. Ne disposant pas des moyens nécessaires pour remplir leur tâche et employés en réalité comme jardiniers, les emplois-jeunes avaient protesté auprès de la mairie. En vain ! La mairie ayant dissous le service auquel ils appartenaient et souhaitant les muter dans d’autres fonctions, les trois emplois-jeunes s’étaient alors mis en grève et avaient campé pendant plus d’une semaine devant l’hôtel de ville.

Le 2 juin 2000, soit deux ans après la signature de leur contrat, la mairie leur signalait qu’ils avaient commis une faute en ne déposant pas de préavis avant de se mettre en grève et qu’ils pouvaient « aller se faire voir ailleurs ». En clair, ils étaient virés !

Le tribunal des prud’hommes a réfuté l’argumentation de la mairie concernant la soi-disant obligation pour les emplois-jeunes de déposer un préavis de grève. Bref, un salarié de droit privé exerçant dans le secteur public n’a pas à se conformer à la réglementation sur le droit de grève en vigueur dans ce secteur.

Le tribunal a condamné la mairie à verser à chacun des trois emplois-jeunes la somme de 82 000 F (soit l’équivalent d’une année de salaire).

Éric Dussart (CNT)





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones