[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1980 (n° 339 à 381) > .371 (16 oct. 1980) > [Un nouveau journal sur Amiens]

Un nouveau journal sur Amiens

Le jeudi 16 octobre 1980.

Pour les anarchistes, les moyens d’expression ont toujours été un moyen de lutte des plus importants, en ce sens où ce sont les seuls outils dont ils dis-posent pour faire connaître et progresser leurs idées. C’est ce qui leur permet de contrer le silence, quand ce n’est pas la déformation pure et simple de la presse officielle de droite et de gauche sur le mouvement anarchiste !

Après une longue période d’accalmie qui avait vu la presse anarchiste dans une stagnation chronique (reflétant ainsi l’état du mouvement), celle-ci connaît de nouveau, depuis quelques années, une envolée nouvelle. Le passage hebdomadaire du Monde Libertaire en est un exemple marquant, tout comme la prolifération des feuilles des groupes locaux qui, outre leur dynamisme, témoignent de leur volonté d’inclure leur réflexion, étroitement dans le milieu dans lequel ils vivent et luttent.

C’est dans cet esprit que le groupe anarchiste d’Amiens (FA) s’est décidé à lancer, fin octobre, un nouveau journal sur Amiens : Germinal  Nous reprenons ainsi le titre que, de 1904 à 1939, portait l’hebdomadaire du groupe anarchiste d’Amiens, avant de disparaître avec la seconde guerre mondiale. Un hebdomadaire que quiconque désire un tant soit peu s’informer de l’histoire sociale locale de ces 35 années, est obligé de consulter, afin d’avoir les informations essentielles ! C’est donc après quarante ans d’interruption qu’un journal anarchiste va pouvoir de nouveau voir le pur à Amiens, apportant, nous l’espérons, un souffle d’air frais et de révolte dans une ville où l’idée libertaire est encore bien ancrée

Les buts de Germinal sont multiples
— présenter notre critique des sociétés qui nous entourent qui, à droite comme à gauche, sont gangrénées par le militarisme, l’Église, la famille, l’exploitation de l’homme par l’homme ;
— montrer que nous ne savons pas que critiquer et détruire, mais que bien au contraire, les anarchistes ont aussi leur vision d’une société idéale où la domination de l’homme par l’homme laissera la place au plein épanouissement de la liberté humaine et à une vie sociale harmonieuse ;
— montrer que le fonctionnement d’une société anarchiste n’a rien d’utopique, comme l’ont prouvé les expériences libertaires en Russie en 1917-1921 (Ukraine, Russie) et surtout en Espagne (1936- 39).

Grâce à ce journal, nous voulons aussi donner la parole à tous ceux qui luttent pour leur émancipation, à tous ceux à qui on refuse habituellement la parole et qui sont bien mieux placés que des journalistes professionnels ou amateurs pour parler de leurs préoccupations quotidiennes. Leur participation sera d’ailleurs indispensable pour que Germinal soit bien inclus dans sa ville. Enfin, nous voulons faire de ce journal un lieu de dialogue et d’entraide, non pas seulement entre les lecteurs et nous, mais aussi entre les lecteurs eux-mêmes En un moment où l’individualisme égoïste (dans le sens péjoratif du terme) est encouragé et fortifié, il nous parait indispensable de briser les barrières qui séparent les individus. Et bien entendu, que la parution de Germinal ne vous empêche pas de lire régulièrement le Monde Libertaire qui lui, reste l’outil indispensable de la Fédération anarchiste prise dans son ensemble l’anarchie est une possibilité, faisons en sorte qu’elle devienne une réalité !

Germinal, mensuel, 40/30 cm, BP n° 7. 80330 Longueau, abonnement 10 numéros 30 F

Groupe anarchiste d’Amiens (FA)





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones