[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1999 (n° 1146 à 1186) > 1154 (4-10 mars 1999) > [« Belgique 1999 : une force se cherche » Franck Thiriot]

« Belgique 1999 : une force se cherche » Franck Thiriot

Le jeudi 4 mars 1999.

Témoignage d’une Histoire libertaire très belge. Franck Thiriot est un ami français, un cousin à la mode anar. Une locomotive, aussi, un bulldozer. Lecteur d’Alternative Libertaire, il s’est senti titillé par ce que nous y racontions, ce qui se passe dans l’étrange royaume de Belgique où d’éclatants coquelicots surfent sur la merde… Alors, il a débarqué, caméra à l’épaule, pour fixer quelques moments de cette floraison déconcertante, à laquelle participe notre journal.

Ce n’est pas un film à la gloire de, mais un document brut sur Alternative Libertaire au cœur d’événements qui nous dépassent, nous encerclent et nous portent, nous qui fabriquons le journal : la multiplication de groupes en résistance, autonomes et solidaires, curieusement proches par leur mode de fonctionnement et leur farouche volonté de ne se laisser récupérer par rien ni par personne.

Que ce soit les squats, le Centre social, le Collectif contre les expulsions, les collectifs de soutien aux sans-papiers, le Réseau Anarchiste Tournaisien ou Le Noir Lombric de Péruwelz, les collectifs de défense des chômeurs ou le Coordination Autonome des Travailleurs, il s’agit toujours d’individus qui d’une manière apparemment naturelle, parce que ça va de soi, ne peuvent plus accepter l’oppression, l’injustice, le mensonge, le mépris, l’aliénation et s’investissent naturellement dans une forme de résistance. Comme Anne, cette assistante sociale à la retraite, qui aspirait à une vieillesse tranquille et que ça n’arrange pas particulièrement de devoir « arpenter le bitume » pour défendre les sans-papiers. Même si sa réalisation est trop linéaire, le montage inexistant et les longueurs zappantes, « Une force se cherche » ne pourra que gagner en intérêt au fil des années, parce qu’il offre une radiographie saisissante d’un moment social intense dans une Belgique au bord de l’explosion. Un moment crucial aussi : ce mouvement sorti d’on ne sait où, fait de mille vibrations fraternelles mais indépendantes, développera-t-il le souffle nécessaire pour peser sur la réalité économique, politique et sociale en train de nous ensevelir d’une manière particulièrement inquiétante dans un pays qui apparaît de plus en plus clairement comme un avant-poste explosif du social-libéralisme musclé ?

Si quelque chose ressort d’une manière étonnante des interviews et des images jetées en vrac dans cette cassette, c’est le paradoxe entre la vigueur des réactions individuelles et la fragilité des organisations, abandonnées souvent à l’improvisation, à l’intuition, au tonus de l’instant. Une confiance dans la vie, au fond, inquiétante pour les chats échaudés, mais réconfortante aussi… Comme un retour d’enfance inespéré.

Si les pouvoirs publics avaient un peu d’idée, ils doteraient de cet inestimable outil toutes les écoles, tous les cours où on parle des hommes et de leur difficile humanité. Mais voilà, l’éducation a de moins en moins à voir avec l’humanisation : découvriront cette promesse d’un proche printemps les heureux acheteurs des cent exemplaires de la cassette disponibles à la librairie du Monde libertaire au prix de 80 FF (pour la Belgique, 500 FB à l’adresse d’Alternative Libertaire, BP 103 — 1050 Ixelles 1)


90 minutes, 80 FF.


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard