[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1995 (n° 981 à 1023) > 1004s, suppl. Radio libertaire (inclus), juin 1995 > [Des voix sans maître sur Radio Campus (106.6)]

Lille

Des voix sans maître sur Radio Campus (106.6)

Le jeudi 15 juin 1995.

La Fédération anarchiste sur Radio Campus, c’était à l’origine une, puis deux émissions : « La voix sans maître », créée en 1984 est devenue depuis l’émission du Centre culturel libertaire Benoît-Broutchoux, et « Humeurs Noires », émission animée par le groupe du même nom depuis 1987. Ces deux émissions ont fusionné depuis maintenant environ deux ans. Ces chroniques hebdomadaires composées d’une revue de presse mensuelle, de dossiers (par exemple l’antimilitarisme, la déportation des homosexuel(le)s, l’électoralisme…) ou d’émissions ouvertes à des invités (le Planning familial de Nord, Act up…).

Radio Campus est la plus ancienne des radios libres de France. Elle couvre maintenant la majeure partie du département du Nord et déborde allègrement sur la Belgique.

Et les anars dans cette affaire ? Ici comme ailleurs, le mouvement libertaire organisé a loupé le coche de 68 pour s’y raccrocher par la suite. Les libertaires occupent maintenant une place importante dans la programmation : on y compte évidemment « La Voix sans Maître - Humeurs Noires » [1], des émissions à caractère politique et musical (« Écrasons la vermine », hard-core [2], « Aukune Importance », rock français/punk-rock [3], « Six cordes pour les pendre », humeurs noires et rouges et guitares [4]…). On y compte aussi quelques magazines comme « Nouzaut’deux » [5], « Citoyens du Monde » [6], l’émission « Homos Sapiens » des Flamands roses groupe homosexuel adhérent au Centre culturel libertaire [7], « Mixture » (émission antisexiste [8]), « A.C. » [9] toutes émissions plus ou moins proche de l’idéal anarchiste.

La diversité est donc la caractéristique essentielle de ce « foutu mélange », comme la radio se qualifie elle-même. Et c’est sans doute la recette d’un succès qui dure depuis 26 ans.

Mais pour préserver cette diversité, il va falloir tenir le coup. Cela risque d’être difficile : la radio n’a quasiment aucun fond propre. Campus est principalement subventionnée par le Fond de péréquation qui, comme chacun le sait peut-être, est lourdement menacé par l’alliance du pouvoir et des radios commerciales. Pour organiser la résistance, elle a déjà monté avec quelques radios associatives du nord la Fédération des Radios Associatives du Nord de la France et tente de s’imposer en interlocuteur. Une chose est sûre : les anarchistes se trouveront aux côtés du seul média de la métropole lilloise qui n’a pas peur de leur ouvrir entièrement et constamment son antenne.

Bertrand Dekoninck


Radio Campus, tél. : 20.91.24.00.


[1« La Voix sans Maître-Humeurs Noires » : vendredi, 19 h 30-20 h 30.

[2« Écrasons la vermine » : dimanche 19 h 30-21 h.

[3« Aukune Importance » : lundi 13 h-14 h.

[4« Six cordes pour les pendre » : samedi, à partir d’une heure du matin.

[5« Nouzaut’deux » : vendredi, 11 h-12 h.

[6« Citoyens du monde » : vendredi, 17 h-18 h.

[7« Homos sapiens » : dimanche, 21 h-22 h.

[8« Mixture » : un mercredi sur deux, 20 h-21 h.

[9« A.C. » : jeudi, 14 h-15 h.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones