[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2004 (n° 1342 à 1380) > 1371 (14-20 oct. 2004) > [Les Hémorroïdes et le sacré]

Les Hémorroïdes et le sacré

Le jeudi 14 octobre 2004.

Les hémorroïdes sont sacrées. Yahweh s’en sert. Et il exige qu’on lui en offre. Non, je n’invente rien. Grâce au drôlissime livre de Ben Edward Akerley The X-Rated Bible [1], j’ai appris que dans Samuel 5 : 6-12, Yahweh, très mécontent que les Philistins aient dérobé l’Arche d’alliance, les frappe d’hémorroïdes ! Et lorsque ceux-ci demandent grâce (5 : 18), ils n’obtiennent celle-ci qu’après avoir fabriqué des hémorroïdes d’or, pour les lui offrir en sacrifice. Comme on imagine bien Jean-Paul II offrant en sacrifice, pour demander grâce des péchés de l’humanité, des hémorroïdes de chez Cartier !

On comprend le but de cette hilarante anthologie : déterrer de la Bible toutes ses obscénités, et elles sont nombreuses. Pour rester dans le registre scatologique, on lit dans Isaïe 16 :11, la plus poétique description du gaz d’entrailles après celles de Théophile Gautier : « Aussi mes entrailles sonnent comme une harpe pour Moab. » Toujours dans Isaïe, mais 36 : 11 « N’est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ? » Quand Dieu se fâche vraiment, il dit par la bouche d’ézéchiel 4 : 12 : « Tu mangeras des gâteaux d’orge, que tu feras cuire en leur présence avec des excréments humains. » Et l’Éternel dit : « C’est ainsi que les enfants d’Israël mangeront leur pain souillé, parmi les nations vers lesquelles je les chasserai. » Qui prétend qu’il ne s’agit là que d’une vision prophétique de MacDonald’s est un mécréant ?

La vieille peur masculine que l’ennemi possède un plus gros pénis est illustrée dans un texte remarquablement précis d’ézéchiel, 23 : 20 qui compare les deux partis qui divisent Israël à deux prostituées. L’une d’elles « s’est enflammée pour des impudiques, dont la chair [pénis] était comme celle des ânes et dont l’approche [l’éjaculation] est comme celle des chevaux ». La comparaison d’Israël avec une prostituée va jusqu’à affirmer qu’en plus Israël est si laide qu’au contraire des prostituées normales qui se font payer : « Toi tu as fait des dons à tes amants. » Le texte entier vaut la lecture, dans Ézéchiel 16 : 1-34, mais en voici quelques phrases : « Et tu pris de l’accroissement, tu grandis, tu devins d’une beauté parfaite, tes seins se formèrent, ta chevelure se développa. […] Tu t’es bâti des maisons de prostitution, tu as déshonoré ta beauté, tu t’es livrée à tous les passants. […] Tu t’es prostituée aux Égyptiens, tes voisins au corps vigoureux. […] Tu t’es prostituée aux Assyriens parce que tu n’étais pas rassasiée. » ô vision apocalyptique d’Ariel Sharon aux seins formés et à la chevelure développée se prostituant aux Irakiens ! Bush a-t-il pensé à une telle arme de destruction massive ?

On sait aussi depuis des siècles que, dans la Bible, la « cuisse » est un euphémisme pour le pénis. Jacob combat toute une nuit avec l’Ange, et que celui-ci ne gagne qu’en « touchant Jacob à la cuisse ». En d’autres termes, l’Ange n’a raison de Jacob qu’en lui allongeant un coup de savate dans les parties ! En outre, en plusieurs endroits, les personnages de la Bible jurent, ou jurent fidélité, en « plaçant leur main sous la cuisse » de la personne à qui ils jurent, plus précisément en lui attrapant le pénis. Ainsi dans Chroniques 29 : 24 (il vaut mieux avoir la King James’ Bible, un grand nombre de traducteurs français passent sous silence les passages scabreux), on lit : « Et tous les chefs et les héros et même tous les fils du roi David se soumirent au roi Salomon. » Ce qui évoque une longue queue de princes secouant gravement le pénis du roi les uns après les autres. Et si après chaque présidentielle le Sénat venait rendre hommage au président de cette manière, Pasqua secouant Chirac par le centre ? Mais attraper un pénis étranger n’est évidemment pas permis aux femmes, comme le prouve Deutéronome 25 : 11 « Lorsque des hommes se querellent ensemble, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses, tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié. » ça coupe beaucoup, dans la Bible. Samuel 18 : 27 rapporte que David doit apporter à Saül une dot bizarre pour obtenir la main de la fille du roi : deux cents prépuces de Philistins ! Il passe donc deux cents Philistins au fil de l’épée et apporte les deux cents prépuces. Quelle collecte…

Au chapitre des crimes (on sait que Yahweh extermine avec allégresse, les ennemis d’Israël d’abord, Israël lui-même quand il se montre indiscipliné, et presque toute l’humanité lors du déluge. Et qu’il permet le massacre d’un quart de l’humanité lorsque Caïn assassine Abel, puisqu’à ce point il n’y a que quatre humains sur terre ; on se demande d’ailleurs avec qui d’autre qu’Ève, sa mère, Caïn a fait des enfants.) : Akerley en rappelle un, qu’il appelle avec exactitude « The All Night Gang Bang » dans Juges 19 : 22 : Un voyageur et sa concubine passent une nuit chez un Lévite de la ville de Guibea. Mais, le soir venu, les hommes de la ville frappent à la porte : « Fais sortir l’homme qui est chez toi, pour que nous le connaissions » (« connaître » dans la Bible est un euphémisme de l’acte sexuel). Le Lévite leur dit que ce serait une infamie de faire ça sur un homme, et leur propose donc, au choix, sa propre fille vierge ou la concubine du voyageur ! « Alors l’homme prit sa concubine et la leur amena dehors. Ils la connurent et ils abusèrent d’elle toute la nuit jusqu’au matin, puis ils la renvoyèrent au lever de l’aurore. » Quand elle revint à la maison du Lévite, elle s’écroula, morte.

Et c’est sur ce livre que George Bush a juré fidélité après son élection. Ce qui, à y réfléchir, n’a pas grand-chose d’étonnant.

Nestor Potkine


[1Ben Edward Akerley, The X-Rated Bible, American Atheist Press, PO Box 140 195, Austin TX 78 714 — 0195, USA.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones