[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire

Procès contre le « Monde libertaire »

Solidarité

Le jeudi 26 mars 1998.

Lors du conseil municipal de Noisy-le-Grand du 29 janvier 1998, la majorité municipale gauche plurielle a voté l’autorisation pour le maire d’ester en justice contre des affiches rappelant son rôle dans la construction d’une église intégriste, repaire de militants d’extrême droite.

Il y a un an, l’apposition de ces mêmes affiches avait déjà fait l’objet d’une plainte qui avait été classée sans suite.

Aujourd’hui, M. Pajon repart à l’attaque. En effet, en plus de l’affiche, il poursuit en justice, après Le Pen et Debré, l’hebdomadaire Le Monde libertaire qui dénonce sa mollesse face aux intégristes et les coups bas qu’il porte à la lutte antifasciste. Pour l’occasion, il n’ose pas utiliser Maître Varaut, avocat de la ville et défenseur de Maurice Papon.

Z’y va bouffon

Ce socialiste ennemi de la liberté d’expression a été nommé, début janvier, président du groupe d’études « Villes et Banlieues » à l’Assemblée nationale. Aussitôt des esprits chagrins hésitaient entre la nomination marchepied à un futur poste ministériel et la énième commission sieste.

Erreur, le groupe d’études s’est engagé à « proposer des solutions originales et concrètes aux problèmes des villes et des banlieues ». La lecture de l’éditorial du bulletin municipal de Noisy-le-Grand de mars 1998 sous la plume de M. Pajon prouve que c’est très bien parti. La parole est à monsieur le député-maire : « Plus concrètement, il s’agit de permettre par exemple une meilleure implantation des services publics dans les quartiers défavorisés, la création de 200 Maisons de la Justice, la rénovation des logements dégradés, la signature de conventions pluriannuelles avec les associations, la redynamisation des conseils de prévention de la délinquance. »

Comme on le remarque rapidement devant l’afflux de propositions… originales pour manger 350 milliards sur dix ans, on ne peut qu’apporter nos félicitations. Le groupe Sacco et Vanzetti regrette de perturber nos talentueux bosseurs, mais devant le procès qui tombe sur Le Monde libertaire le 6 avril à 13 h 30 à la 17e Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris, il appelle à la solidarité.

Groupe Sacco et Vanzetti


Signez la pétition (texte disponible à la librairie du Monde libertaire).

Téléphonez : à « M. Pajon à votre écoute » tous les jeudis de 18 à 20 heures au 08 00 816 816 au standard de la mairie : 01 45 92 75 75.


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard