[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire

Chronique de la toile

16
Le jeudi 9 septembre 2004.

C’est la rentrée ! Que s’est-il passé pendant ces derniers mois ? A plusieurs reprises, on a parlé du net. En tête vient la plainte lancinante des fabricants de musique contre les pirates. Ensuite les menaces de ces fabricants et enfin le petit doigt sur la couture, nos gouvernants aux ordres pondent des textes de loi, des circulaires, des décrets pour mettre de l’ordre là-dedans. Donc, chaque internaute devient un danger en puissance. Toi lecteur, comme moi sommes susceptibles de tomber sous le coup de textes dont la valeur juridique est sujette à caution, et qui ouvre place à l’arbitraire. Car enfin qui est chargé de faire respecter l’ordre, la police ? Que nenni ! Ceux qui doivent faire la preuve de mon inconduite sont justement ceux qui se plaignent des pertes financières que je leur imposerais. Ce qui devient absolument rigolo, c’est le silence de ceux que l’on nomme les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), c’est le silence des constructeurs et revendeurs de matériel informatique. Pourquoi vend t’on autant de connections ADSL aujourd’hui, pourquoi les disques durs atteignent-ils des capacités gigantesques, si ce n’est pour décharger en ligne musiques et films. On peut donc se demander pourquoi les FAI et les boutiques d’informatique ne se rassemblent pas pour demander des dommages et intérêts aux Majors pour risque de manque à gagner. A quoi servirait à l’internaute un ADSL à 1 000 Ko ou un disque dur à 120 Mo s’il risquait de se faire couper son accès au net et saisir son matériel parce qu’il fait exactement avec ce qu’on lui propose sans le dire explicitement ? Mais peut-être ce silence est-il du au fait que Wanadoo, Free et consorts savent pertinemment que ces dispositions légales ne sont pas applicables (on imagine aisément le problème juridico-administratif — interruption de l’abonnement- que poserait un ordre judiciaire de coupure) et qu’elles n’ont été mises en place que parce que quelques gros bonnets ont des relations et de l’argent, et que le pouvoir sait pertinemment qu’ils sont en perte de vitesse. Le plus gros distributeur musical mondial est un nouveau venu qui a compris l’importance du net. Il s’agit d’Apple avec son Ipod et il ne s’embarrasse pas de faire fabriquer de la musique, il la vend. Allez la situation n’est pas formidable mais elle pourrait être pire.

Bonne reprise à vous tous, pirates et bidouilleurs.

L’araignée

PS : rappel, les liens des chroniques passées sont sur araignee.plusloin.org


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Cgécaf | Cartoliste | Placard