[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1098 (30 oct.-5 nov. 1997) > [Pas de fascistes dans le quartier, pas de quartier pour les fascistes (...)]

Lyon

Pas de fascistes dans le quartier, pas de quartier pour les fascistes !

Le jeudi 30 octobre 1997.

Dans la nuit du 15 au 16 février dernier la librairie La Plume noire était criminellement incendiée. La veille, des autocollants du FNJ (Front national de la jeunesse) avaient été placardés sur la devanture et le lendemain notre hebdomadaire, le Monde libertaire, passait en procès sur une plainte déposée par Le Pen. Les lecteurs du Monde libertaire ont été largement tenus au courant de ces deux événements sur lesquels nous ne pensions pas revenir.

Seulement, le samedi 4 octobre dernier, le FNJ a rassemblé près de trois cents de ses militants dans le cadre d’une conférence régionale intitulée « objectif France » tenue dans la salle municipale Paul Garcin, impasse Flesselles dans le 1er arrondissement sur les pentes de la Croix-Rousse, à moins de deux cents mètres de la librairie La Plume noire.

Logiquement, l’émotion et la colère ont été grandes de la part des militants et sympathisants de la Fédération anarchiste ainsi que de nombreux habitants du quartier qui sont venus une fois de plus nous témoigner leur solidarité. Même si cette journée ne fut émaillée d’aucun incident, il s’agit bien d’une provocation de la part d’une organisation fasciste qui persiste et signe dans sa volonté manifeste d’étendre son ombre sur un quartier qui l’a toujours rejetée bien qu’à plusieurs reprises elle ait tenté sans succès de s’y implanter. Nous pouvons aussi légitimement nous interroger sur les raisons qui ont poussé la municipalité de R. Barre à accorder en catimini cette salle au FNJ Les habitants du quartier ainsi que le maire d’arrondissement n’ont été prévenus de la tenue de cette réunion que le matin même, par voie de presse.

Canuts, debouts contre le fascisme !

C’est la première fois que le FNJ a tenu une réunion publique à la Croix-Rousse. Jusqu’ici la population du quartier s’est toujours opposée à toute apparition publique du FN, quitte à devoir descendre dans la rue. En 1988, plus de deux mille personnes ont manifesté pour protester contre un collage, rue Burdeau, effectué par cinquante nervis du FN. Plus récemment, le 22 février dernier, trois mille personnes ont défilé pour affirmer leur solidarité avec La Plume noire incendiée par les fascistes.

Les tentatives d’intrusion du FN sur les pentes de la Croix-Rousse ne sont pas dues au hasard. La réalité sociale de ce quartier encore populaire et muticulturel, à la vie associative féconde, est insupportable au FN, chantre des discours racistes et sécuritaires, qui a toujours affirmé sa volonté de l’ « assainir ».

Au vu des méthodes employées dernièrement par le FN contre le « Sous-marin » à Vitrolles nous ne pouvons que nous inquiéter sur ces volontés d’implantation à la Croix-Rousse.

C’est bien l’ensemble des composantes politiques, associatives et culturelles du quartier qui doivent rester vigilantes face aux tentatives fascistes.

La meilleur réponse que nous pouvions alors apporter à cette provocation du FNJ était de réclamer à notre tour cette salle auprès de la mairie afin d’y tenir une réunion publique antifasciste. L’Union locale Lyon de la Fédération anarchiste en a donc pris l’initiative pour le 30 octobre car nous pensons qu’il est urgent de se mobiliser et de débattre, y compris dans nos quartiers, avec toutes celles et ceux qui pourront apporter leur contribution à la lutte contre les idées fascistes.

David
groupe Durruti (Lyon)


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard