[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Chroniques de la toile

5
Le jeudi 11 décembre 2003.

Chroniques de la toile

Nous savons tous que parmi les anarchistes il y a deux grandes catégories, les individualistes et les autres. Les premiers se réfèrent à un homme, porteur d’un patronyme commun, qui sous un nom, que tout le monde connaît aujourd’hui, publia un unique livre, fut chassé du milieu bourgeois dans lequel il évoluait et mourut dans la misère. Il s’agit de Max Stirner, auteur de L’Unique et sa propriété. Ce livre se trouve in extenso en ligne sur l’admirable site de la Bibliothèque libertaire, œuvre insensée des « moines copistes de l’anarchie » : http://bibliolib.net.

Ce site mériterait à lui tout seul non pas une mais plusieurs chroniques, donc nous y reviendrons plus amplement la prochaine fois. Ce livre unique suscita beaucoup de commentaires et de critiques. On en trouve sur Internet quelques reflets.

Normand Baillargeon expose rapidement mais de façon claire la pensée de Max Stirner sur son site « Espaces de la parole » : http://www.ao.qc.ca/autodidactique/lectures/tablelectures.html.

Pour Bernd A. Laska, Max Stirner est « encore et toujours un dissident ». Le sous-titre de l’article annonce « Comment Marx et Nietzsche ont évincé leur collègue Max Stirner et pourquoi il leur a pourtant survécu ». C’est sur un site allemand « ein paraphilosophisches Projekt » mais écrit en français : http://www.lsr-projekt.de/poly/frinnuce.html.

Dans un article du numéro 6 de Réfractions : http://refractions.plusloin.org, intitulé « Une comparaison entre Stirner et Bakounine ; réflexions sur le droit et l’anarchisme », Marco Cossutta se penche sur les analyses que Stirner et Bakounine donnent de la société pour faire ressortir leur opposition profonde sur la source du droit. Ce qui nous amène à notre deuxième fondation.

Après l’homme d’un livre que trouvons-nous sur l’homme de la tempête que fut Bakounine, notre aristocrate russe ? Il y a l’incontournable Bibliothèque libertaire, où nos « fous des textes anarchistes » ont édité onze écrits de Michel Bakounine. Si vous préférez lire les livres originaux, vous pouvez vous rendre sur « Gallica » : http://gallica.bnf.fr/, site de service public qui a numérisé les originaux de quelques ouvrages. Pour comprendre le fondateur de l’anarchisme vous pouvez trouver deux textes de René Berthier, l’un sur « l’actualité de Bakounine » sur le site de la Bibliothèque libertaire, ou bien sur le site de Réfractions, dans son numéro 7, celui traitant de « Bakounine, l’État et l’Église ».

Voilà de quoi lire !

Bonnes nuits blanches !

L’araignée, araignee@plusloin.org





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones