[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1998 (n° 1105 à 1145) > 1115 (19-25 mars 1998) > [Une Journée sous le signe de la Révolution !]

Lyon

Une Journée sous le signe de la Révolution !

5e Journée libertaire
Le jeudi 19 mars 1998.

Le samedi 7 mars s’est tenue, à Lyon, la 5e édition de la Journée libertaire, organisée par l’Union régionale Rhône-Alpes de la Fédération anarchiste (URRAFA). Après la belle réussite de la quatrième édition de cette journée en novembre 1996, réussir cette 5e édition était un véritable enjeu. Un enjeu d’autant plus dur que cette journée se déroulait en même temps que la journée d’action des chômeurs et que de toute notre région des départs étaient organisés pour Marseille ou Paris (plus de 300 au départ de Lyon). Malgré cette situation nous étant plutôt défavorable, c’est finalement près de 400 personnes, qui tout comme l’an précédent, sont venues nous rencontrer, débattre, s’informer ou tout simplement passer un agréable moment de détente et de convivialité.

Dans la grande salle, autour de la buvette et de sa fameuse sangria « Ascaso », il était possible de découvrir plusieurs expositions et de faire ses emplettes et des rencontres auprès des nombreuses tables de presse présentes. Étaient invités les éditions libertaires ACL, les syndicats CNT et SUD, le CIRC, la maison de l’écologie, l’OIP ou encore le collectif contre le racket (TEO). Bien entendu une grande table centrale offrait le contenu de notre librairie la Plume noire mais aussi un espace d’information sur l’ensemble des groupes de notre UR, leurs activités et leurs publications, ainsi que la colonie libertaire organisée chaque année en été. Tous les groupes de l’UR étaient bien évidement présents, que ce soient les groupes Kronstadt, Déjacque et Durruti de l’Union locale de Lyon, les deux groupes de Saint-Etienne, le groupe Makhno et le groupe les Asturies qui pour ce dernier pouvait présenter sa librairie-bibliothèque « La Mauvaise graine » récemment ouverte à Saint-Étienne, le groupe Spartacus de Clermont-Ferrand, le groupe de Maurienne, le groupe Jules-Vallès de Grenoble, la liaison sud-bourgogne et celle de l’Ain ainsi que les petits derniers du groupe Atanar de Savoie. De quoi répondre à toutes les attentes, toutes les questions et présenter une véritable implantation régionale de notre organisation. Dynamique régionale qui n’a d’ailleurs jamais été aussi bonne comme le montre l’activité et le développement des groupes, l’ouverture de nouveaux locaux où tout simplement l’excellente ambiance dans laquelle nous avons collectivement géré et animé cette journée.

Du côté des débats et tables rondes, les échanges furent fort fructueux. Les huit débats et les quatre tables rondes proposés sur l’ensemble de la journée ont attiré, suivant les heures, de nombreuses personnes en attente de perspectives de notre part ou souhaitant simplement poursuivre une réflexion déjà entamée à nos côtés. Notons que les débats sur la violence à l’école et les perspectives d’éducation libertaire, sur le travail, la précarité et le chômage ainsi que celui sur l’enfermement carcéral et psychiatrique furent ceux qui ont attiré le plus grand nombre de participants. La table ronde sur l’antifascisme remporta dans son domaine la palme et dès le milieu d’après-midi la salle de projection s’avéra trop étroite.

Enfin impossible de conclure sans parler de la troupe Tsek qui clôtura la journée par la représentation en soirée de la pièce « Makhno, une histoire des paysans insurgés d’Ukraine ». Si nous avons déjà parlé de cette pièce dans les colonnes du Monde libertaire [1], nous ne dirons jamais assez la grande qualité de ce spectacle tant au niveau artistique, historique que politique. Si vous avez un jour l’occasion de voir cette pièce, ou mieux de la faire passer dans votre région, n’hésitez pas un seul instant [2]. Ce soir-là, les 300 personnes qui assistaient à cette représentation ont pu, durant plus d’une heure trente, revivre à travers le rire, l’émotion et même l’exaltation l’épopée de nos camarades makhnovistes. Un spectacle riche d’enseignements pour les luttes et les révolutions futures…

Une grande réussite finalement pour une journée qui, sous l’intitulé « de la révolte à la révolution », tint ses promesses. Un bilan politique marqué par la fidélité, au cours des années et des luttes, d’un réseau de sympathisants qui se développe et gagne en clairvoyance et « maturité » politique comme l’ont montré les échanges au cours des débats et tables rondes.

Une journée qui, par le nombre et la diversité des individu(e)s rassemblé(e)s, montre clairement l’étendue d’une influence loin d’être marginale dans son poids et sa nature même si trois ou quatre « agités » (par éthylisme ou mauvais esprit) n’ont pu s’empêcher de se faire remarquer. Mais cela c’est de l’anecdotique. La prochaine édition, c’est pour quand ?

David
groupe Durruti (Lyon)


[2Pour contacter la troupe Tsekh et obtenir les conditions d’accueil du spectacle écrire à : Rosa Gasquet/Troupe Tsekh, 69, rue Longue des Capucins, 13001 Marseille.


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard