[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Australie

1 400 dockers licenciés

Le jeudi 23 avril 1998.

Mardi 7 avril 1998, le géant des Docks, la compagnie Patrick Stevedores licencie ses 1 400 employés syndiqués. Les responsables syndicaux préviennent qu’une lutte titanesque s’annonce si les licenciements sont effectifs, et les syndicats clés sont prêts à soutenir la Maritime Union of Australia (MUA), (Syndicat maritime d’Australie) et les licenciés. Les provisions de pétrole sont déjà en danger maintenant que l’Australian Workers Union a menacé de faire grève au niveau national si « Patrick » licencie ses employés.

Un groupe des licenciés s’est enfermé dans un bureau des docks de Melbourne lorsqu’il ont vu des « hordes d’employés de la sécurité arriver sur le quai ». L’un d’eux a décrit la situation comme digne d’une troisième guerre mondiale.

L’un des membres de la MUA a été mordu par un chien des forces de sécurité alors qu’il essayait de réoccuper les docks. Son état est critique. La compagnie déclare avoir licencié ses dockers parce que la MUA « continuait de refuser de négocier des pratiques de travail acceptables ». La compagnie dit aussi avoir déjà perdu 56 illions de dollars à cause de cela, et que c’est « l’idéologie aveugle de la MUA qui fait perdre des emplois aux dockers ».

Le gouvernement est du côté de la compagnie et soutient ses droits à introduire des réformes. La MUA va chercher un recours du côté de la Cour fédérale pour empêcher les licenciements. La MUA pense qu’il existe un complot du gouvernement, de la compagnie et de la Fédération nationale des fermiers pour détruire leur syndicat.

Le ministère du Travail a encouragé le syndicat à accepter les « généreuses » indemnités de licenciement. Il semble que des soldats aient été envoyés à Dubai en décembre (c’est à ce moment là que la colère est montée) pour être entraînés à servir la compagnie. Après l’avoir nié plusieurs fois, M. Corrigon, PDG de la compagnie, a admis son implication dans cette démarche.

Le porte-parole de l’opposition sur le Travail, M. Bob McMullan, a condamné le gouvernement pour son soutien au licenciement de plus de mille Australiens, dont certains n’avaient jamais participé à une grève.

Vous pouvez envoyer des fax à répétition sur l’Internet (c’est gratuit) pour exprimer votre soutien aux dockers à : Peter Reith (ministre du Travail) ; Chris Corrigan (PDG de la Compagnie) ; les médias…

Pour plus d’informations…


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard