[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·e·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 1997 (n° 1065 à 1104) > 1090 (4-10 sept. 1997) > [« On les appelait les prisonniers de Bragado » Mariana Arruti]

« On les appelait les prisonniers de Bragado » Mariana Arruti

Le jeudi 4 septembre 1997.

« Libérez Vuotto, Mainini et De Diago ! » a été le mot d’ordre d’une intense campagne qui secoua le territoire argentin pendant plus d’une décennie. Anarchistes accusés injustement d’un crime que d’autres avaient commis, torturés avec cent autres compagnons emprisonnés à la ville de Bragado à la fin de l’hiver 1931, ils ont été condamnés à perpétuité par une justice à la botte des gouvernements conservateurs.

Après onze années de prison, leur peine est commuée et ils retrouvent la liberté. Mais Pascal Vuotto continue à proclamer son innocence et celle de ses compagnons. Il meurt à quatre vingt neuf ans en 1993, sans avoir connu la loi votée par la Chambre des députés de la nation reconnaissant l’innocence des « prisonniers de Brogado ».

Présenté sous la forme d’une lettre que la réalisatrice aurait envoyée à Vuotto après sa mort, ce documentaire raconte l’histoire, avec des images de l’époque et des entretiens avec quelques-uns des acteurs de cet événement où l’importance de la campagne de solidarité menée par le mouvement anarchiste, jusqu’à la libération des prisonniers, ressort tout particulièrement. Selon les paroles de Pascal Vuotto : « C’est la solidarité qui m’a rendu la liberté. »

Eduardo Colombo : Ce documentaire réalisé par les élèves d’Osvaldo Bayer - auteur de la Patagonie rebelle et des anarchistes expropriateurs - a obtenu en 1995 le premier prix dans le quatrième festival de cinéma et vidéo à Santa Fé en Argentine. C’est aux efforts de la Fondation Alumbar qui a produit le film et réalisé le sous-titrage en français, ainsi que ceux du CIRA de Lausanne, que les Éditions du Monde libertaire doivent la parution de cette vidéo, la première d’une série que nous espérons longue.

Éric Jarry


Éditions du Monde libertaire, 46 minutes, 90 FF.


2002-2019 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste | Bettini: periodici anarchici | Cgécaf | Cartoliste | Placard