[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire
Accueil > Archives > 2003 (n° 1301 à 1341) > 1309 (27 févr.-5 mars 2003) > [Après l’Argentine, le Venezuela ?]

Après l’Argentine, le Venezuela ?

Le jeudi 27 février 2003.

La catastrophe qui continue de ravager l’Argentine pourrait toucher le Venezuela, si l’on en croit les libertaires de la Commission de relations anarchistes (CRA) et du journal El Libertario. Depuis sept ans, ces camarades se sont réunis, ressentant la nécessité d’un mouvement anarchiste organisé exerçant une influence sociale au Venezuela. Le bimensuel El Libertario a ainsi sorti 31 numéros avec des tirages de 2’000 exemplaires parfois. Brochures livres et tracts ont été édités. Des évènements de dimension parfois internationale ont été organisés, sans oublier la participation à diverses initiatives sociales ou culturelles et la gestion d’un site internet qui a permis de diffuser des informations et des analyses sur la situation explosive de ce pays, gros producteur de pétrole.

Aujourd’hui, la continuité de tout ce labeur est menacée. Car à l’hostilité et à la marginalisation provoquées par les bandes au pouvoir, il faut compter avec un autre facteur : la crise économique. Divers analystes ont relevé que le Venezuela allait emprunter le même chemin de l’hyper inflation que l’Argentine.

Le manège économique inefficace et le déficit fiscal du gouvernement d’Hugo Chavez se sont aggravés après deux mois de paralysie organisée par l’opposition emmenée par la Coordination démocratique (CTV — centrale syndicale —, Fédecamaras — centrale patronale — et des partis politiques). Après le régime du contrôle des changes assumé par le gouvernement, la première escalade générale d’inflation a atteint 50 % en peu de jours, et ne sera pas la dernière.

Cette crise ne remet pas en cause seulement les projets (ouverture d’un centre social, d’une bibliothèque, continuer l’édition de livres, etc.) mais aussi le travail quotidien des militants libertaires : ils devront réduire le nombre de pages du Libertario, diminuer la production de tracts et brochures.

C’est pourquoi nos camarades du Venezuela font appel à la solidarité du mouvement anarchiste international. Des messages de solidarité, des envois d’argents, pour petits qu’ils soient, seront stimulants, et peut-être décisifs.

www.nodo50.org/ellibertario
Adresse postale : E. Tesoro. Apdo. postal 6303, Carmelitas, Caracas, Venezuela

Transmis par les relations internationales de la FA





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones