[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Nouvelles des fronts

Le jeudi 24 juin 2004.

Une Europe sociale, mon cul ! Socialo-démagos et Verts collabos, une Europe avec 55 millions de pauvres à laquelle vous œuvrez depuis bien des années. 15 % de la population de l’Union européenne dans la dèche et la précarité et vous osez encore parler de socialisme ! Une Europe sociale où partout vous et vos petits copains organisez, sans avoir l’air d’y toucher, la dérégulation du travail, la remise en cause des retraites ouvrières et de la couverture sociale. Couverture que vous tirez sans scrupule vers le social-libéralisme de vos amis Blair et Lula… Une Europe sociale où le travail mutile avec une croissance dans certains secteurs de la production de 20 % des TMS (troubles musculo-squelettiques) par an et où le stress devient un mode de management. Une Europe sociale avec 7 % de travailleurs exposés à la pauvreté, 2 millions d’enfants pauvres en France, 3 millions chez l’avenant M. Blair… Une Europe sociale-démago qui, pendant la campagne, remet en cause les 38,5 heures de travail des cheminots de la Deutsche Bahn (équivalent de la SNCF en Allemagne) : en route vers les 40 heures et sans compensation salariale… Une Europe sociale où le chancre du paternalisme, le social-patron Michelin s’apprête, après le bon père Lustucru, à supprimer 2 600 postes de travail. Une Europe sociale où le bon Môssieur de Robien, notre seigneur bien aimé, ministre de l’Équipement et de l’esclavage moderne, souhaiterait, pour notre plus grand bien, que les centres d’appels puissent travailler en 3x8. Une Europe sociale à la mode Sarko « sauveur d’Alstom » avec 8 400 suppressions d’emplois dans le monde dont 700 en France et 1 000 à Birmingham…

En bref, une Europe du capital. Mais qui, hormis les naïfs, en doutait encore ? Et dire qu’il y en a toujours pour aller voter pour ces gens-là et pour les installer, à nos frais, dans les dorures des palais de la République et autre Parlement européen… Bonheur de la servitude volontaire… Europe encore (hors UE), celle du petit nid douillet où Nestlé, la bonne entreprise suisse, qui fait boire du lait maternisé aux nouveau-nés des hauts plateaux andins et qui poussa, avec ITT, le Chilien Allende dans les orties, limoge 440 salariés de son site marseillais… Europe de la domination, Europe de l’immigration « régulée » à la mode Cohn-Bendit, Europe de la répression bien tempérée, Europe de la régression, j’écris ton nom.

Quant aux cousins d’Amérique, ils ne sont pas mieux lotis. Une étude tout ce qu’il y a de plus sérieux prévoit d’ici à 2005, 830 000 délocalisations vers des pays à bas coûts salariaux. Mauvaise nouvelle pour Bush président, bonnes affaires pour Bush et sa bande d’affairistes sans scrupule…

Enfin, malgré ces reculades permanentes, les vieux réflexes, bradés par accords paritaires pour une poignée de clous, sont de retour. Coupures « sauvages » par les agents d’EDF dans les gares parisiennes et l’éclairage public dans le Nord. Saluons ce retour à l’action directe, mais espérons que les camarades électriciens augmentent rapido la tension, c’est leur boulot après tout ! En Grèce aussi, les salariés de l’hôtellerie veulent une prime de Jeux olympiques, il faut dire qu’ils travaillent sept jours sur sept et 8 à 10 heures par jour… Faute de prime, peut-être une grève à un moment stratégique… en voilà une excellente idée.

Grèce toujours : pendant les travaux, le massacre continue, selon l’organisation syndicale EKA, dix-huit ouvriers (combien de blessés ?) seraient morts sur les chantiers des Jeux olympiques… Pas grave, comme disent les bonnes âmes et les barons morts, l’important c’est de participer…

Hugues, groupe Pierre-Besnard





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones