[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Chronique anarcha-féministe

Il est un pays formidable

Le jeudi 8 février 2001.

En fait, ce n’est pas un pays, c’est un réseau. C’est Internet, une invention stratégique militaire passée dans le domaine civil. Tous les sondages le montrent, tous les sexes, tous les âges s’en servent. Les personnes âgées économisent ainsi des déplacements et restent en phase avec leurs petits-enfants. Les adultes actifs s’en servent comme outil de travail ou comme bibliothèque, les ados se connectent à des sites « pour eux » et c’est là que des pédophiles partent chasser leurs futures victimes.

Dans ce pays formidable, c’est d’ailleurs là que le bât blesse, le mot-clé le plus demandé est « sexe ». Les sondages tiennent aussi à notre disposition des données sur l’utilisation sexuée d’Internet. En France, le site le plus consulté par les femmes (207 milliers de visites) est Auféminin, un site « féminin » : adresses pratiques, bons plans, questions de société. Puis viennent Télérama (92), Degriftour (133), Libération (115). En France, le site le plus consulté par les hommes (143 milliers de visites) est Porncity, un site « masculin » ? vulves béantes, verges démesurées, pas un préservatif à l’horizon. Puis viennent Babylon-X (125) Sexspaces (101), Pasdeprobleme.com (113).

C’est intéressant, cet espace de liberté qui s’ouvre est aussitôt assailli par les exploiteurs et les exploités de la misère sexuelle. Souvent, les exploités se révoltent et cherchent à mettre fin à leur exploitation mais là, non. Ils sont contents, c’est plus discret, moins cher, plus varié, plus extrême aussi. C’est tout juste si leurs exploiteurs ne reçoivent pas des emails de remerciements des consommateurs exploités de la misère sexuelle, étrange trahison de « classe ».

Les sondages ne disent pas si les femmes, les hommes et les enfants ainsi prostitué-e-s ont eu le choix ; ni ce que serait leur choix avec une formation de leur choix, une protection face aux réseaux de proxénétisme et une amnistie sur leur CV. Les sondages ne disent pas non plus si cette marchandisation des corps, cette sollicitation sexuelle qui attend les hommes à chaque tournant publicitaire ne les entraînent pas dans la spirale de la violence. Une société qui organise un statut d’objet pour les femmes organise ainsi la violence à leur encontre.

Betty F.





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones