[Archives du Monde libertaire] • ArchivesArticles du Monde libertaire en ligneIndexationSommairesAuteur·trice·sAdministrationSite du Monde libertaire

Chronique de la toile

13
Le mercredi 5 mai 2004.

On m’a suggéré, afin d’alléger cette chronique et de faciliter l’accès aux sites dont je parle, de créer une page en ligne où seraient indiqués les liens vers les sites mentionnés. C’est fait :
http://araignee.plusloin.org.

Je parlais dans la précédente chronique de la possibilité de se parler à travers les ordinateurs en utilisant la technique du Peer to Peer. Et voici que, début avril, le Financial Times publiait une page entière sur le danger que faisait courir Internet à la planète des télécoms. Il va falloir s’habituer à un nouveau sigle. Voici venir le VoIP. Il s’agit du « Voice on Internet Protocol ». Vous trouverez un dossier assez complet à ce propos sur le Journal du net. Pour Zdnet il est peu probable que ce secteur se développe avant 2007, sauf si l’utilisation de logiciels P2P comme Skype dont je vous parlais la fois précédente se multiplie. Ce serait dans la suite logique de l’attraction manifestée envers les systèmes de déchargement comme Kazaa, Gnutella ou Shareaza. Les animateurs de Zdnet avancent d’ailleurs que Skype est « un projet cher aux fondateurs de Kazza ».

Cette façon de communiquer verbalement ne peut que se multiplier et aura pour conséquence d’attaquer sérieusement au porte-monnaie les opérateurs de téléphonie fixe.

Avec toutes les attaques de virus, le marché de la sécurité en ligne bat son plein. Est-ce de la paranoïa ? J’ai reçu d’un lecteur qui signe L.S. le texte suivant que je veux partager avec vous :

« À propos de la vulnérabilité du protocole TCP

 » Plusieurs millions (milliards ?) d’ordinateurs (l’immense majorité) utilisent ce protocole, ce langage de communication (TCP/IP) ! Il faut arrêter de parler de sécurité absolue ! Bientôt, on va médiatiser le fait qu’il existe des vulnérabilités dans la machine à café !

 » Ben oui, la machine à café n’est pas sécurisée. N’importe qui peut mettre du sable à la place du café et entraîner un déni de service, n’importe qui peut continuer à rajouter de l’eau jusqu’à avoir un débordement de buffer (heu de cafetière) et ainsi engendrer une coupure de courant par court-circuit, et il n’y a même pas d’onduleur pour être sûr que la cafetière s’arrête correctement. Quand, en plus, on sait que certaines marques de frigo équipent leur produit d’une interface fenêtres, on retrouvera un jour des gens morts de faim parce qu’ils ne réussissaient plus à ouvrir leur frigo à cause d’un écran bleu ! » Pitié, qu’on nous rende Sarkozy !

L’@raignée





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones